Small Tracks 2.0
Si vous n'êtes pas connecté, vous n'aurez qu'un accès réduit aux fonctions de Small Tracks... alors connectez-vous maintenant si vous le souhaitez... ou enregistrez-vous si ce n'est pas encore fait... Wink

Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par track-teur le Dim 25 Oct - 18:17

Salut à tous,
Mes deux dernières vieilleries (N° 7 et 8 en 1995) se rapportent à une catégorie relativement délaissée du personnel de l'Armée parce pauvrement habillée et, en principe, éloignée de la bataille, donc jamais sous le regard impérial, je veux parler des ouvriers d'artillerie. Leur rôle consistait à réparer la casse du matériel roulant (il y avait de quoi faire !) ou procéder à la réfection partielle ou totale des pièces d'artillerie de campagne de tous calibres et à en assurer la maintenance. Ils étaient militarisés en ce sens qu'ils portaient un uniforme, avaient une hiérarchie en tous points conforme à celle de l'Artillerie active mais aussi parce qu'ils connaissaient parfaitement les armes dans la mesure où c'était dans leurs rangs que se trouvaient les meilleurs armuriers de l'époque. Organisés en bataillons, ils flanquaient les régiments d'artillerie par compagnies entières. Leur uniforme était ni plus ni moins que celui de l'artillerie, à la française, dans toute sa simplicité, sa sobriété, je dirais même son austérité.
Pour ce qui était du professionnalisme, on trouvait là, sur le plan de l'habileté et du savoir-faire, la crème des ouvriers pro de l'époque, non seulement en France mais partout ailleurs : en dehors des armuriers ô combien précieux, véritable aristocratie avec les forgerons, on comptait des charrons, des charpentiers, des menuisiers, des cordiers, des serruriers (au sens métallier du terme), des corroyeurs, des selliers, des bourreliers, des bottiers, des toiliers, tout un lot de métiers capables de travailler des matières premières trouvées sur place quand la pénurie des charrois les privait de fournitures venues de métropole.

Dans les arsenaux, les ouvriers militaires de la Marine portaient à un niveau encore supérieur cette excellence.
Passant en revue les places maritimes, un jour l'Empereur s'adresse à un ouvrier forgeron qui venait de façonner une pièce et qui la reposait encore rouge dans un seau de sable. Interrogeant un officier d'artillerie de marine qui l'accompagnait, il demanda: "Que savent donc faire vos hommes?"
-Absolument tout, Sire!
-Comment cela, tout?
-Depuis le grand mât d'un vaisseau, l'étambot et la barre, depuis l'ancre jusqu'à la plus simple drisse, depuis la hune, les vergues, les palans  et les plus gros affûts jusqu'au plus simple clou.
Etonnement impérial.
-Des clous?
-Oui, Sire, tous forgés un par un, du plus petit au plus gros.
Rien n'étonnait Napoléon. Ce jour-là, cependant, il le fut et, impressionné, il tourna les talons. 

Pour ceux que cela intéresse, ma femme, qui se pique de généalogie, est remontée dans le temps jusqu'à Henri III. Dans sa branche maternelle, elle a retrouvé huit générations de maîtres cloutiers. C'était donc bien un métier. Les clous et leur tête étaient de section carrée et forgé un à un. Nous n'avons pas pu savoir quelle était la production journalière. Et pourtant, ils en vivaient.

Leur organisation militaire était instituée non pour aller au feu sur la Ligne mais tout simplement pour défendre leurs dépôts, leurs camps ou parcs et leurs convois, leurs déplacements nécessitant de lourds charrois pour leur matériel. Ils ne suivaient les déplacements de l'Armée que lentement et souvent le Train leur fournissait des bœufs pour libérer des chevaux d'attelage. Leur présence en tout terrain n'avait pour but, après la bataille, que de ramasser ce qui pouvait être réutilisé. Ils faisaient pleinement partie du parc d'artillerie, en campagne comme en garnison, mais, alors que les combattants étaient au  repos, leurs ateliers étaient en pleine activité. Débrouillards, parce plus confortablement installés que les autres, leurs bivouacs étaient enviés par le reste de la troupe, même de la Garde.
C'est ce que j'ai voulu représenter par ma vieillerie n°7 (2 photos toutes simples essentiellement de matériel à un personnage) et n°8, un bivouac.



 

Ouvrier d'artillerie devant un canon de campagne de 8, son avant-train à timon claveté portant le coffret d'affût, et un coffre de forgeron.
Rien de plus basique que cette vignette. L'homme a en main un levier de force. Pantalon de toile blanche ou bise par dessus des guêtres grises, gilet de travail, bonnet de police.

Passons au bivouac. En fin de journée, deux forgerons en discussion avec un ouvrier revenant de son tour de garde et débarrassé de son fusil à l'armurerie. Il a posé ses brêlages sur la petite table passablement usée.



Vue d'ensemble de l'atelier et du bivouac, les deux s'interpénétrant facilement comme souvent en campagne.



Les personnages en tenue de travail



Le factionnaire : "redonne-moi donc de cet excellent bourgogne, où l'as-tu chipé celui-là?..."



Vue de dessus du bivouac.



Vue de dessus du bivouac atelier dans l'autre sens.





L'établi de forgeron. Rien plus simple: un piétement de bois brut, une forte planche ferrée aux deux bouts pour éviter les refentes et les éclatements.



Le même de plus près avec les outils courants: marteaux, masses, massettes, marteaux à  décarboner, pinces multiples, burins à forer, burins à couper, ferrures diverses...
Les plaques de fer rivetées comportant des chevilles-bitonnieaux sont des plaques à cintrer ou couder à l'angle voulu les fers portés au rouge.



La forge sur tréteaux (avant-train dételé). Notons le soufflet de cuir neuf, objet de tous les soins des forgerons bâché la nuit et par temps de pluie en raison de son coût élevé.

 

Arrière de la forge avec le coffret à outils.



Idem, de côté avec des roues neuves à cercler et le portique de levage qui, moins grand et plus simple que la chèvre, permettait avec un palan de lever des charges peu pondéreuses et à faible hauteur. Plus fragile que le cerclage "civil" fait d'une bande entière continue, le cerclage "militaire" était fabriqué par segments cloutés. Le remplacement pouvait se faire en quelques minutes alors qu'un cerclage complet nécessitait un feu circulaire pour la chauffe en dilatation et la pose en place sur cales, opération qui peut prendre une demi journée au moins en tenant compte du refroidissement et de la correction éventuelle évitant le gauchissement par cales mal réglées.



Sujet de nature morte: le shako avec plumet (en tenue de faction), briquet et baïonnette, la giberne, une lampe et l'indispensable tonnelet que les artilleurs tiennent en permanence jalousement garni.



La forge côté intérieur avec les outils, l'enclume et un levier de force



Le portique en trépied sous un autre angle, l'enclume, le levier, le coffret à outils.



Les trois compères de plus près.



Le portique et ses chaînes.



Vue de dessus. Outils divers en coffret, caisse à charbon, fers en rab pour les maréchaux ferrants démunis, enclume, frettes de moyeux, ferrures diverses...



La marmite au dessus des braises. Quoi de mieux pour tenir le fricot au chaud. Quand je vous dis que ces gars-là faisaient des envieux...



Une boule de pain avec la vaisselle en étain, s'il vous plaît.



Un dernier coup d'œil avant de partir...

C'est tout, jeunes gens. Je m'étais un peu plus appliqué qu' à mes tout débuts et, comme d'hab, il y a du scratch.

A+
Armand dit track...

track-teur
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 784
Age : 79
Localisation : Côte d'Azur
Humeur : selon la santé, donc parfois sombre
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par korn a dead le Dim 25 Oct - 21:34

très beau travaille Bravo  j'aime beaucou number-one-respect
avatar
korn a dead
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1952
Age : 50
Localisation : isére
Humeur : paisible et sage
Date d'inscription : 30/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par 7IVAN le Dim 25 Oct - 22:20

Une forge de campagne avec tout son matos pour bien travailler, s'il vous plait Bravo pour tous les détails ..
..et en plus la leçon d'histoire du dimanche soir  Merci Armand, c'est toujours aussi beau et instructif. number-one-respect
avatar
7IVAN
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1420
Age : 46
Localisation : ..dans le centre...
Humeur : Une fois oui, une fois non..
Date d'inscription : 04/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par Sgt Pepper le Lun 26 Oct - 7:48

Absolument magnifique dans tous ses éléments ce diorama, même,le pain est superbement reproduit, et la forge, quelle beauté ! Merci pour ces photos magnifiques Armand.
Concernant le Gribeauval de  livres, je pensais que la livrée était plus verte que cela, j'ai cru à une pièce anglaise au premier regard
avatar
Sgt Pepper
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 9066
Age : 47
Localisation : VALENCIENNES
Humeur : Des fois quand ça va pas...Ca va pas
Date d'inscription : 14/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par zeric le Lun 26 Oct - 8:31

on croquerait un morceau dans ce pain

zeric
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1792
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Ma Photo : peintre
Date d'inscription : 26/02/2015

http://kingtiger.wifeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par charlymic3 le Lun 26 Oct - 9:14

Là nous sommes tombés dans le sublime ...... Je reve , je bave , je fantasme de réaliser une scène comme celle-ci ...... un jour

charlymic3
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 515
Age : 49
Localisation : orleans
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par Wallace101 le Lun 26 Oct - 9:33

Comme d'habitude : number-one-respect
avatar
Wallace101
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 14526
Age : 43
Localisation : Belgique
Humeur : Suivant la météo...
Ma Photo : "Tant que nous respirons, nous combattrons. Tant que nous combattrons, nous vaincrons. Nul ne survivra à notre courroux."
Date d'inscription : 06/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par track-teur le Lun 26 Oct - 9:45

Merci, les gars, merci,

n'en jetez plus, c'est trop! J'ai voulu mettre à l'honneur des ouvriers-soldats de second rang
mais ô combien utiles et vous, vous les sublimez par vos appréciations élogieuses.
Entre nous, ces braves qu'on ne regardait jamais, méritent bien qu'on les sorte de l'ombre ou de l'arrière-plan.
Et leurs outils, la technologie de l'époque, dans leur simplicité, me laissent toujours pantois quand j'ai en main une des armes de cette époque
que, maintenant, on peut considérer come des bijoux. 

Sgt Pepper, merci pour ta remarque mais la tonalité de fond du matériel d'artillerie roulant français du temps a toujours été le vert. En neuf, la peinture des bois était ni plus ni moins que l'Olive drab le plus clair que nous connaissons actuellement sur nos maquettes US. Il va de soi que cette peinture, par tous les temps et tous les chemins, était vite ternie et éclaircie. Ici, j'ai représenté une pièce passablement trimballée  qui a gardé encore un peu de boue dans les veines du bois, même brossées, et beaucoup de poussière qui ne s'en va jamais.
Les pièces et le matériel anglais  étaient peints en gris moyen.

Merci encore.

Voilà, la série des vieilleries est maintenant terminée. Je poursuivrai encore avec quelques posts sur les figurines de ma femme.

Mais je ne vous oublierai pas quand même car, ces braves ouvriers, vous les retrouverez bientôt dans ce que je considère
comme mon grand œuvre (grand, au moins, par ses dimensions).

Encore merci à tous et bonne semaine.
A+
Armand

track-teur
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 784
Age : 79
Localisation : Côte d'Azur
Humeur : selon la santé, donc parfois sombre
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par Sgt Pepper le Lun 26 Oct - 10:21

Ce vert délavé est très convaincant...
avatar
Sgt Pepper
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 9066
Age : 47
Localisation : VALENCIENNES
Humeur : Des fois quand ça va pas...Ca va pas
Date d'inscription : 14/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par kurgan le Lun 26 Oct - 11:21

avatar
kurgan
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 20160
Age : 52
Localisation : auvergne(63 puy de dome)
Humeur : .........
Ma Photo :
Date d'inscription : 02/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par COUTEAU BRUNO le Lun 26 Oct - 13:37

MAGISTRAL, Le dio, les commentaires, enfin tout quoi. Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo
avatar
COUTEAU BRUNO
Aide de Camp
Aide de Camp

Nombre de messages : 2683
Age : 52
Localisation : 44340 Bouguenais
Humeur : ça dépend des jours
Date d'inscription : 01/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par marcelscott le Lun 26 Oct - 14:46

comme d'habitude, on finit par manquer de mots pour exprimer ce que l'on ressent....

_________________
pour le fun et le progrès.......  L' idiotie n'a pas de passeport, ni de nationalité..... 
Belge



 www.defense.gouv.org
avatar
marcelscott
Aide de Camp
Aide de Camp

Nombre de messages : 6095
Age : 52
Localisation : moustiers sainte marie
Humeur : Camerone, le 30 avril 1863
Ma Photo : Belge expatrié au soleil....
Date d'inscription : 24/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par track-teur le Lun 26 Oct - 15:41

Merci Kurgan, Bruno et Marcelscott.
Vous allez me faire rougir.

Vous n'avez pas tout vu, le meilleur reste à venir.
A+
Armand

track-teur
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 784
Age : 79
Localisation : Côte d'Azur
Humeur : selon la santé, donc parfois sombre
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par COUTEAU BRUNO le Lun 26 Oct - 17:29

J'en bave d'avance.
avatar
COUTEAU BRUNO
Aide de Camp
Aide de Camp

Nombre de messages : 2683
Age : 52
Localisation : 44340 Bouguenais
Humeur : ça dépend des jours
Date d'inscription : 01/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par soixante17 le Lun 26 Oct - 18:39

J'aime les histoires autant que les maquettes et ce que tu nous racontes nous plonge dans la réalité de ces indispensables méconnus que ceux de l'arrière ! Bravo pour leur évocation et mille bravos pour la réalisation de ce tableau  Bravo Bravo Bravo Bravo
avatar
soixante17
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1153
Age : 53
Localisation : Melun
Humeur : Bonne, toujours sauf au réveil
Ma Photo : Aujourd'hui peut-être, ou alors demain ...
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par Yoyo.le.petaf le Lun 26 Oct - 19:24

Superbe!

Yoyo.le.petaf
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1427
Age : 44
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 17/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par track-teur le Lun 26 Oct - 19:43

Merci Yoyo, Merci soixante17, merci Bruno et merci à toi Zeusolympien que j'avais oublié dans ma
précédente liste.

Demain et mercredi, on nous annonce de la pluie en abondance et des orages dont j'espère qu'ils feront un détour pour nous éviter.
Si c'est calme, je devrais pouvoir commencer de poster le gros bidule que j'ai intitulé "Un truc de ouf!".

Bonne soirée les poteaux.
Armand

track-teur
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 784
Age : 79
Localisation : Côte d'Azur
Humeur : selon la santé, donc parfois sombre
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et les ouvriers, alors! - HISTOREX - 1/32e

Message par denis 94 le Mar 27 Oct - 22:31

number-one-respect Bravo
avatar
denis 94
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 2659
Age : 58
Localisation : 94 sucy
Date d'inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum