Small Tracks 2.0
Si vous n'êtes pas connecté, vous n'aurez qu'un accès réduit aux fonctions de Small Tracks... alors connectez-vous maintenant si vous le souhaitez... ou enregistrez-vous si ce n'est pas encore fait... Wink

L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Dim 28 Mai - 14:05

Plus d'autres idées, avis, suggestions ?  Sniiiffff

Yoyo soulève un bon point : les débutants peuvent être refroidis par la hauteur de ce qu'on voit dans les concours. Or, entre d.buter et les expos, il y a tout un monde dont celui du maquettisme pour le fun ... c'est quoi, 90% de nous autres ? 


Comment utiliser Internet pour promouvoir notre hobby et donc susciter p.ex. des "passions" voire encourager les fabricants à se montrer plus créatifs, nous proposer plus de choix, passer aux années 2015+ ?

Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Yoyo.le.petaf le Dim 28 Mai - 15:17

Le problème n'est pas une question d'offre: elle est pléthorique...
C'est plus d'arriver à convaincre:
BB 67390
Normandyard
Legrosminet
Oioid
Corsair
Flyingtiger
Jeepy
Vincent09
pat
tdm010
Fouga53
fombec6
Keskonrix

Ce sont quelques uns des 42 inscrits qui sont passés sur le site aujourd'hui. Certains y  sont inscrits depuis longtemps.  Mais quelles raisons font que leur participation reste discrète? Quel est le frein qui les empêche de s'exprimer? 
Pour moi, le coeur du problème est de faire en sorte que sur les 53 inscrits depuis le début de l'année il y en ait un peu plus que 4-5 qui deviennent vraiment actif ( et au vu de ce qui a été  présentés, je ne pense pas que l'on puisse parler de débutants...)

Yoyo.le.petaf
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1696
Age : 45
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 17/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Lysander001 le Dim 28 Mai - 17:54

@Pheeling a écrit:Plus d'autres idées, avis, suggestions ?  Sniiiffff

Yoyo soulève un bon point : les débutants peuvent être refroidis par la hauteur de ce qu'on voit dans les concours. Or, entre d.buter et les expos, il y a tout un monde dont celui du maquettisme pour le fun ... c'est quoi, 90% de nous autres ? 


Comment utiliser Internet pour promouvoir notre hobby et donc susciter p.ex. des "passions" voire encourager les fabricants à se montrer plus créatifs, nous proposer plus de choix, passer aux années 2015+ ?
Après, il est difficile pour beaucoup de passer à autres choses et d'avoir l'envie de le faire. En bref, il faut une motivation. Perso, ma fille aînée fait de la musique. Comme c'est moi qui l'accompagne, il est vrai que je me suis posé la question de me mettre à un instrument de musique. J'apprends en même temps qu'elle lol! . Mais bon, je n'en ai pas envie. Cela fait un "truc" en plus à faire, à gérer. Est-ce que je vais avoir le temps de faire? ... Et pour moi, c'est comme la maquette: au début on est nul, puis, plus les difficultés sont passées et plus on s'améliore.
Lorsque je regarde dans mon entourage, beaucoup sont aux jeux vidéo: ils en oublient même leur vie familiale et d'autres sont plutôt pantouflards et restent scotcher devant la TV dans leur canapé. En bref, pas beaucoup ont un hobby (quelques pécheurs ou jardiniers).
Après, il ne faut pas oublier qu'il faut aussi "aimer" ce servir de ses mains. Pourtant qu'est-ce qu'il est gratifiant de contempler un travail fait de ses propres mains et quel qu'il soit.

Par contre, pour ma part, certains journaux de notre hobby ne favorisent pas l'entrée dans le hobby de la maquette car c'est le TOP OVER THE TOP. Ok c'est beau, mais moi quand je fais c'est pas pareil... D'autres part, qui aujourd'hui fait du modélisme sans avoir un aérographe. Qui n'a pas trouvé son prix exorbitant (avec le compresseur bien sûr). Quand je vois que mon père à peint dans les années 90, la coque au 1/350 de son Yamato de Tamiya avec de la peinture Tamiya. Et je peux dire vous que même si le rendu est moins beau qu'à l'aérographe, le coup de main est là. Et pas besoin de pièce en aftermarket. Aujourd'hui, il faut si, il faut cela, ...

C'est bête à dire, mais même à mon travail quand je parle de maquette, tout le monde me regarde avec des yeux gros comme un ballon: la méconnaissance, le préjugé.

J'ai eu des entretiens d'embauche récemment. Avant je mettais boxe anglaise car je l'ai pratiqué pendant 5 ans. Comme c'est écris sur mon CV, j'avais toujours une question. Aujourd'hui, c'est modélisme, je n'ai jamais eu de question.

_________________
Travaux finis: Trop peu...
Travaux en cours: Beaucoup trop...
avatar
Lysander001
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 2551
Age : 39
Localisation : Mayenne 53320
Humeur : Toujours bonne, un poil impulsif.
Date d'inscription : 22/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par gilles le Dim 28 Mai - 22:21

j'y crois pas Yoyo fait des stat lol!
avatar
gilles
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1427
Age : 55
Localisation : Saint-Louis alsace
Humeur : ca dépend des jours :-)
Date d'inscription : 10/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par gilles le Dim 28 Mai - 22:24

je pense qu'il faut convertir les plus jeunes, ce sont eux les relèves
il faut créer des assos pour promouvoir notre hobby mais ne serions pas devenus un peu des don quichotte ? est ce que cela tient au pays ? je sais que nos amis belges et hollandais sont très prolifiques en ce qui concerne le maquettisme
avatar
gilles
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1427
Age : 55
Localisation : Saint-Louis alsace
Humeur : ca dépend des jours :-)
Date d'inscription : 10/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Lun 29 Mai - 4:57

@Yoyo : le maquettisme est un passe-temps individuel. Cela signifie : a) on le fait d'abord pour soi (sur tout forum, il y a ceux qui donnent et ceux qui prennent, et c'est acceptable), b) tout le monde n'a pas de temps à "passer", souvent on court après toute notre vie.
En parallèle , en 2017 plus on sauve du temps, plus on le passe à courir. Le maquettisme c'est le contraire. C'est un relaxant alors que beaucoup fonctionnent à l'adrénaline parfois rien que pour tenir les agendas professionnels.

Qui prend soin de lui en 2017 ? Combien de burn-out, de stressés, de suicides, etc. ? J'ai pas mal le sentiment qu'avant 40-50 ans on se contente de courir comme une poule sans tête.

@Lysander : perso, quand je parle de figurine ou de modèle réduit, je vérifie d'abord qu'on n'est pas mercredi et je refuse toute invitation à diner ce jour-là Smile
Pour le CV, les mœurs changent. Les recruteurs des années 80 voulaient savoir pour savoir. Ceux des années 2010 cherchent comment tu t'équilibres dans la vie. Qu'ils ne posent pas de question n'est pas un problème. Le truc : ne parle pas de tes hobbies dans ton CV. Si un recruteur te reçoit en entrevue il doit le faire parce qu'il aime ce qu'il a lu et qu'il veut en savoir plus sur toi en tant que personne. Au Québec, une entrevue c'est 2 étapes : le CV pour décrocher une entrevue, et en entrevue on parle de qui on est. Par exemple, quelqu'un qui postule sur un job stressant et qui compense par le de peinture sur toile sera plus recherché que celui qui fait du taekwando en plus du même job stressant.

@Gilles : je crois davantage que les Européens du nord ont compris bien avant tout le monde que prendre soin de soi est la 1ère étape et non la dernière. Savez-vous que depuis +30 ans, les pays où la qualité de vie est la plus élevée au monde sont dans le nord de l'Europe. 6 pays du nord dans le top 10 :
http://journalmetro.com/top/989919/top-12-des-pays-avec-la-meilleure-qualite-de-vie-en-2016/


Quant aux jeunes (j'ai 2 gars mordus de jeux vidéo), j'ignore la recette, je n'ai pas de réponse. D'où le billet, pour ouvrir le débat.
Pour moi, la maquette c'est l'occasion de réunir travail manuel, précision, histoire / documentation, peinture, plaisir et fierté. Mais nos jeunes recherchent-ils la même chose ? J'en doute. Leur fonctionnement en entreprise par exemple chamboule tout et sont tout un défi pour les RH.
https://www.challenges.fr/emploi/management/les-defis-que-posent-les-generations-y-et-z-aux-ressources-humaines_24951

Le maquettisme a-t-il encore de beaux jours ? Sûrement, mais sous quelle forme ?

A votre avis ?
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par PAPY GEGE le Lun 29 Mai - 7:46

Je vais faire simple pour résumer notre époque si possible
" il faut être le plus beau, le plus fort et le premier en tout" et "avoir les dernières nouveautés en tous genres".
Après la sagesse des anciens...

Cela n'engage que moi, mais nous sommes dans un monde de fuite en avant...
avatar
PAPY GEGE
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 3827
Age : 70
Localisation : BAUGE en Maine et Loire
Humeur : Mes réalisations a ma guise
Date d'inscription : 05/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par 7IVAN le Lun 29 Mai - 11:33

@PAPY GEGE a écrit:Je vais faire simple pour résumer notre époque si possible
" il faut être le plus beau, le plus fort et le premier en tout" et "avoir les dernières nouveautés en tous genres".


En un mot, il faute être "américain"......"The Best" ... .....Humour, humour ! Salut
avatar
7IVAN
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1450
Age : 47
Localisation : ..dans le centre...
Humeur : Une fois oui, une fois non..
Date d'inscription : 04/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Mar 30 Mai - 12:25

@7IVAN a écrit:
@PAPY GEGE a écrit:Je vais faire simple pour résumer notre époque si possible
" il faut être le plus beau, le plus fort et le premier en tout" et "avoir les dernières nouveautés en tous genres".


En un mot, il faute être "américain"......"The Best" ... .....Humour, humour ! Salut
Tu deviens vulgaire, y a des gens très corrects dans les Amériques LOL
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Mer 31 Mai - 12:33

@PAPY GEGE a écrit:Je vais faire simple pour résumer notre époque si possible
" il faut être le plus beau, le plus fort et le premier en tout" et "avoir les dernières nouveautés en tous genres".
Après la sagesse des anciens...

Cela n'engage que moi, mais nous sommes dans un monde de fuite en avant...
Ce qui fait penser que le maquettisme n'est pas encore mort, c'est la recherche de qualité et sens de vie des Y et Z. Ils partent d'un "défaitisme" relatif vs les emplois de rêve, etc. sont plus tranchants et hésitent moins à sacrifier certaines réalités au profit d'un certain hédonisme.
Au final les spas, et consorts marchent car ils équilibrent nos vies de baby-boomers et X sur-stressés.

Des magasins d'arts ne visent pas que des femmes retraitées ou "désoeuvrées", et mes visites comptent pas mal de femmes dans la 40aine.

Il reste possiblement le temps, la minutie, la durée, la documentation, et la perception que représente la maquette dans l'esprit collectif. Quand je je parle de mon hobby, j'explique en 1 phrase ce que j'y recherche et ce que ça produit et personne ne m'a regardé avec des yeux de la taille d'un ballon de foot ou pris dans ses bras pour me consoler "d'être tombé si bas" LOL.

Les maquettes sont une réalisation, une extension artistique différente des années 70-80 je trouve. Que j'attribuerai à l'essor des peintures et accessoires genre photodécoupe. Un kit Dragon a peu de point commun avec un kit Matchbox ...


=> mais comment le montrer sans présenter des maquettes ou dios de concours inaccessibles à 50% d'entre nous parce que a) on n'y cherche pas tous la même perfection mais on y recherche le même plaisir, b) on n'a pas tous les mêmes habiletés et/ou temps dispo ??
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Dim 4 Juin - 15:05

Sur un autre forum je viens de prendre conscience d'une piste de succès, et pourquoi j'ai le sentiment d'un regain chez les figurinistes. Résumé :
- la peinture est tout un art, et la figurine est une branche parfois très séparée de la maquette. A mon avis à tort, la figurine se suffit parfois à elle-même, alors qu'une maquette sans une belle peinture et des figurines minimalement bien faites, ben ... nope !
- j'ai 5 fois plus de teintes que nécessaire (acryliques comparé à si j'avais des huiles), et Citadel a simplement très bien pensé son modèle :
-- ils ont des recettes prêtes à l'emploi pour les débutants conçues pour peindre rapidement des figurines de jeu de plateau
-- comme Vallejo, ils ont des dizaines de teintes alors qu'un peintre à l'huile travaille avec 10-20 teintes.

Leur modèle fonctionne assez bien pour avoir doublé leur choix de teintes en 2012. Vallejo a aussi du succès et dépasse 210 je crois.


Pourquoi ? Selon ma compréhension :

  1. parce qu'ils ont résolu la complexité d'approche qu'un débutant rencontre en figurines de jeu : il peint pour personnaliser puis jouer et non aller à des concours
  2. ils offrent des recettes prêtes à l'emploi : pinceaux, teintes combinées, techniques simples, textures directement utilisables, socles, etc.
  3. les acryliques sèchent plus vite que nos Humbrol historiques,ce qui permet de faire plusieurs avancées en 1 jour



Et si c'est ce qui manquait justement pour promouvoir les maquettes à monter ?

  • pourquoi les salons attirent d'abord les maquettistes expérimentés ? A cause du niveau des dios présentés ? A cause du choix, de la variété, des achats/ventes d'occasion ?
  • pourquoi l'âge moyen des salons de maquettes parait-il plus élevé que les salles de jeux de plateau avec les Warhammer et autres fréquentées par des - de 30 ans et dont sont carrément absents les + de 40 ans ?
  • pourquoi séparer le volet montage du volet peinture alors qu'un dio même simple nécessite les 2 ??
  • qu'attendent les fabricants pour coller les morceaux (sans jeu de mots LOL) et avant de disparaitre ??
  • que pourraient faire des clubs pour attirer les plus jeunes ?



Je me demande si Italeri avec sa gamme 1:56 (échelle des wargames de plateau) n'est pas en train de justement jeter un pont entre les 2 ...
http://shop.italeri.com/Category/191-wargame-figures-vehicles-156.aspx
Et ils fournissent figurines (pas dans tous Sad) + peinture + pinceaux :
https://www.super-hobby.fr/zdjecia/2/2/7/5447_1-auto_downl.jpg


A votre avis ?



Pour le fun, ils ne sont pas à 1 ânerie près    :
http://shop.italeri.com/images/thumbs/0008011.jpeg
http://shop.italeri.com/images/thumbs/0008012.jpeg
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par gilles le Dim 4 Juin - 17:29

Pheeling il y a peinture et peinture. Certes pour peindre une armée niveau concours il faudrait des lustres mais il y a aussi des figurinistes qui n'achètent qu'une seule figurine et la peignent à tomber par terre tellement c'est beau quand on pense que les figurines n'excèdent pas 3 cm.

va faire un tour sur les résultats des concours du gamesday ou du golden demon mais attention ça pique grave les yeux
avatar
gilles
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1427
Age : 55
Localisation : Saint-Louis alsace
Humeur : ca dépend des jours :-)
Date d'inscription : 10/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par razorback 90 le Dim 4 Juin - 18:24

et il faut pas non plus ne viser que le haut du panier , perso j'expose à chaque fois que possible et tant pis si je ne suis pas au top niveau , l'essentiel est que je m'éclate avec les potes des autres clubs ou individuels, un bon WE de franche rigolade , accessoirement de bonne bouffe  ça vaut tous les anti- dépresseurs
avatar
razorback 90
2e classe
2e classe

Nombre de messages : 65
Age : 67
Localisation : belfort
Humeur : en fonction du temps
Date d'inscription : 19/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Dim 4 Juin - 19:17

@Gilles : tu as 1000x raison et sans viser quel que concours que ce soit, apprendre à faire un bel uniforme réaliste avec une belle carnation restent tout un travail. Y intéresser une nouvelle génération de maquettistes, garder des expos/salons, etc. voilà le vrai débat à l'heure d'Internet ...

@Razorback : tu décris mon dimanche idéal Smile ... mais au Qc, c'est pas mal le désert Sad en clubs, expos, et même en magasins. Il reste le web pour s'informer, partager, acheter, mais le paradoxe semble que ça conduit à l'extinction des salons qu'on visite avec émerveillement. Dans qq mois, je serai plus proche d'un club IPMS qui existe déjà, ce qui est une alternative à développer.



Du débat que je tente de lancer, je tente aussi de trouver des idées applicables localement et la bonne bouffe/barbecue/apéro du dimanche en est une que je retiens !!

Je ne vois pas ce forum juste comme une vitrine de ce que chacun fait (en plus, je serais mal placé Smile), mais comme un espace d'échange d'idées, discussions, recettes promotionnelles que vous utilisez ou connaissez et qui seraient de bonnes idées ici, car les maquetteux locaux doivent se cacher. scratch
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Dim 10 Sep - 13:46

Je remonte ce billet, comme débat de fond, confirmé et relancé par ce billet :
http://www.small-tracks.org/t15164-45-ans-une-page-qui-se-tourne


Yoyo et Coconice ont 2500% raison et la génération FB se repose sur l'apparat, se montrer, expliquer ses loisirs, une escalade de la surenchère genre "j'ai un plus gros ordi que toi", "mon voyage était mieux que le tien", "je suis 'in' puisque j'ai le dernier cellulaire sorti", etc.

C'est effrayant pour 1000 raisons, et je vois le maquettisme comme une école de patience, de minutie, éducative (documentation), de tolérance à l'autre (à moins d'oublier qu'on a tous débuté et qu'on montre rarement ces résultats-là), etc.


P.ex. les inscrits qui ne s'affichent pas :
- viennent-ils juste pour trouver des bonnes adresses moins chères (démarche qui nuit aux magasins) ?
- viennent-ils apprendre (un des buts du forum), mais ne montrent rien car ils pensent que seuls les "bons/très bons" osent s'afficher (réflexe/syndrome FB) ?
- sont-ils découragés en ne voyant que des dios superbes avec systématiquement des compliments et pas de critiques (positives) ?
- voient-ils dans le forum des vitrines personnelles plutôt qu'un espace de discussion ?


Peu importe, certains magasins pourraient (devraient ?) proposer des ateliers de découverte, fréquenter et encourager des expos locales, des salons, faire leur marketing (Games Workshop m'a fait revenir comme ça fin 2015, Michaels (artisanat) le fait, les artisans/micro-magasins web le font) ...

C'est vraiment triste de voir des enseignes ou marques disparaitre (on peut s'en détacher en se disant "c'est l'époque qui veut ça"), mais un des arguments que j'aime pour les vendeurs qui ne vendent pas en disant "les gens n'ont plus d'argent" est celui-ci :



"Calcule le temps de loisir produit par une maquette "out-of-the-box" à 50$ ou un diorama versus une place de cinéma (même à tarif réduit et sans pop-corn) ou un cellulaire dont l'écran est brisé et à réparer après 3 semaines ..."


Je ne sais pas vous, mais quand je "maquette" (et que j'écris moins ici Very Happy), je me relaxe plus longtemps pour moins cher qu'un spa un cinéma.



Alors les magasins qui pensent que le maquettisme est un loisir "has been", qu'ont-ils fait pour assurer leur avenir, pour encourager une relève ? Qu'ont-ils fait hormis espérer ou surfer sur des ventes de masse sans action de leur part autre qu'encaisser des paiements ?
Est-ce la responsabilité exclusive des salons de promouvoir un loisir économique et relaxant ou est-ce aussi un % de responsabilité des vendeurs de venir vers les clients écouter et recevoir leurs attentes pour s'y adapter ?
Est-ce plus facile de dire "un salon ou un club c'est trop de travail" ou "si je ferme, c'est pas ma faute, c'est celle du système mondial (vous pouvez choisir un autre motif Very Happy)" ?


A mon travail, on m'encourage d'en faire un sujet de présentation-repas du midi. J'ai quand même vérifié qu'on me demandait pas de réserver un mercredi soir pour un souper entre amis 



J'aimerais vraiment lire vos avis, comment on pourrait promouvoir notre loisir pour lui rallonger son avenir ?
Si nous étions en guerre, il y aurait d'autre priorités, mais sommes-nous une société devenue agressive et jalouse du voisin qui justifie l'escalade de l'apparat et l'étouffement du bien-être ?

PS : si certains trouvent ennuyantes mes "envolées lyriques" ou trop présentes, je les rassure : je vais bientôt re-maquetter Wink et disparaitre du paysage. 


Dernière édition par Pheeling le Dim 10 Sep - 13:56, édité 1 fois
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Dim 10 Sep - 13:48

@razorback 90 a écrit:et il faut pas non plus ne viser que le haut du panier , perso j'expose à chaque fois que possible et tant pis si je ne suis pas au top niveau , l'essentiel est que je m'éclate avec les potes des autres clubs ou individuels, un bon WE de franche rigolade , accessoirement de bonne bouffe  ça vaut tous les anti- dépresseurs
En plein ça  number-one-respect
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Dim 10 Sep - 13:55

@gilles a écrit:Pheeling il y a peinture et peinture. Certes pour peindre une armée niveau concours il faudrait des lustres mais il y a aussi des figurinistes qui n'achètent qu'une seule figurine et la peignent à tomber par terre tellement c'est beau quand on pense que les figurines n'excèdent pas 3 cm.

va faire un tour sur les résultats des concours du gamesday ou du golden demon mais attention ça pique grave les yeux
C'est très juste, mais je conseille la lecture de ce livre :
https://books.google.ca/books/about/Pensouillard_Le_Hamster.html?id=NdkQYAAACAAJ&redir_esc=y&hl=fr

L'auteur, renommé, y développe son conseil de "décroissance personnelle", pour ralentir nos vies de cinglés, et nous rappeler que si seuls les excellents avaient le droit d'exister et s'afficher, il faudrait éliminer 99% de la population sans compter que certains médiocres profonds se jugent excellents.
Je ris constamment quand je vois des selfies (avec duck face surtout, c'est plus drôles. Et pathétiques).
Ou quand je vois un couple au restaurant qui texte chacun face à face : pourquoi sont-ils en couple s'ils ne se parlent pas ?
Avez-vous remarqué que les mannequins "taille zéro" sont de moins en moins recherchés ?

Le talent naturel existe, mais 99,9% de la planète a un "talent" finalement très ordinaire. Et c'est tant mieux, car c'est sa diversité qui fait la richesse d'une société.
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Yoyo.le.petaf le Dim 10 Sep - 16:00

@Pheeling a écrit:
C'est effrayant pour 1000 raisons, et je vois le maquettisme comme une école de patience, de minutie, éducative (documentation), de tolérance à l'autre (à moins d'oublier qu'on a tous débuté et qu'on montre rarement ces résultats-là), etc.
Euh ça, c'est la forme adulte de la maquette... Qui se rappelle de l'époque ou c'était un truc à monter en quelques heures avant de faire des combats aériens acharnés au dessus de la table basse ou la 15ème attaque du canapé?


P.ex. les inscrits qui ne s'affichent pas :
- viennent-ils juste pour trouver des bonnes adresses moins chères (démarche qui nuit aux magasins) ?
- viennent-ils apprendre (un des buts du forum), mais ne montrent rien car ils pensent que seuls les "bons/très bons" osent s'afficher (réflexe/syndrome FB) ?
- sont-ils découragés en ne voyant que des dios superbes avec systématiquement des compliments et pas de critiques (positives) ?
- voient-ils dans le forum des vitrines personnelles plutôt qu'un espace de discussion ?


J'aurai tendance à dire 2 et 3: l'auto-censure en pousse beaucoup à ne pas poster... Mais il faudrait réfléchir aussi à la difficulté "technique" de consultation et de mise en ligne à partir d'un téléphone portable qui remplace de plus en plus l'ordinateur de bureau/portable. 
Pour la consultation, les innombrables allez et retours entre page d'accueil et les posts me crispe vite...
Pour la mise en ligne, entre essayer de taper un texte un peu long et en plus rajouter des photos.. .J'y ai joué pendant les vacances (le post du Sopwith 1B.1) et honnêtement je ne le ferai pas tous les jours.
Dans les 2 cas, à comparer avec la fluidité de Facebook... Ce qui fait que je consulte Facebook quasiment exclusivement sur mon téléphone et les forums à partir de mon ordinateur. Et que le volume de mes réponses est très différent selon le support!

Peu importe, certains magasins pourraient (devraient ?) proposer des ateliers de découverte, fréquenter et encourager des expos locales, des salons, faire leur marketing (Games Workshop m'a fait revenir comme ça fin 2015, Michaels (artisanat) le fait, les artisans/micro-magasins web le font) ...

C'est vraiment triste de voir des enseignes ou marques disparaitre (on peut s'en détacher en se disant "c'est l'époque qui veut ça"), mais un des arguments que j'aime pour les vendeurs qui ne vendent pas en disant "les gens n'ont plus d'argent" est celui-ci :

Alors les magasins qui pensent que le maquettisme est un loisir "has been", qu'ont-ils fait pour assurer leur avenir, pour encourager une relève ? Qu'ont-ils fait hormis espérer ou surfer sur des ventes de masse sans action de leur part autre qu'encaisser des paiements ?
Est-ce la responsabilité exclusive des salons de promouvoir un loisir économique et relaxant ou est-ce aussi un % de responsabilité des vendeurs de venir vers les clients écouter et recevoir leurs attentes pour s'y adapter ?
Est-ce plus facile de dire "un salon ou un club c'est trop de travail" ou "si je ferme, c'est pas ma faute, c'est celle du système mondial (vous pouvez choisir un autre motif Very Happy)" ?
Pointer du doigt les magasins est  à mon avis injuste. Le problème est très certainement plus lointain avec entre autres points:
- la grande vague de faillite/stagnation des marques de maquettes dans les années 80 et son corollaire qu'est la disparition de la maquette d'un loisir de masse disponible partout vers un loisirs plus spécialisé. Cela est passé par une disponibilité quasi universelle (petits marchand de journaux/de jouets/supermarchés) vers des magasins de plus en plus important (uniquement disponible dans le grand magasin de jouet de la ville la plus proche) puis de plus en plus spécialisés (les Kits'n'doc/Eole pour les parisiens).
maintenant, le tissu des magasins est trop distendu pour qu'il puisse relancer un moteur.
- Une moindre appétence de la population pour le thème représenté, ce qui ne pousse pas ensuite à essayer de le représenter sous une forme ou une autre... 
- La nostalgie d'avoir vu disparaître un "age d'or" Pour le ferroviaire, c'est l'effacement de la vapeur au profit du diesel dans les années 50-60. Pour l'aviation, la disparition du dogfight au profit du missile tiré de loin... Pour le terrestre, ça pourrait être la disparition du Pacte de Varsovie et de l'éventuel retour des grands combats de chars à la Koursk...

Yoyo.le.petaf
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1696
Age : 45
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 17/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Yoyo.le.petaf le Dim 10 Sep - 16:13

@Pheeling a écrit:Sur un autre forum je viens de prendre conscience d'une piste de succès, et pourquoi j'ai le sentiment d'un regain chez les figurinistes. Résumé :
- la peinture est tout un art, et la figurine est une branche parfois très séparée de la maquette. A mon avis à tort, la figurine se suffit parfois à elle-même, alors qu'une maquette sans une belle peinture et des figurines minimalement bien faites, ben ... nope !
- j'ai 5 fois plus de teintes que nécessaire (acryliques comparé à si j'avais des huiles), et Citadel a simplement très bien pensé son modèle :
-- ils ont des recettes prêtes à l'emploi pour les débutants conçues pour peindre rapidement des figurines de jeu de plateau
-- comme Vallejo, ils ont des dizaines de teintes alors qu'un peintre à l'huile travaille avec 10-20 teintes.

Leur modèle fonctionne assez bien pour avoir doublé leur choix de teintes en 2012. Vallejo a aussi du succès et dépasse 210 je crois.


Pourquoi ? Selon ma compréhension :

  1. parce qu'ils ont résolu la complexité d'approche qu'un débutant rencontre en figurines de jeu : il peint pour personnaliser puis jouer et non aller à des concours
  2. ils offrent des recettes prêtes à l'emploi : pinceaux, teintes combinées, techniques simples, textures directement utilisables, socles, etc.
  3. les acryliques sèchent plus vite que nos Humbrol historiques,ce qui permet de faire plusieurs avancées en 1 jour



Ce qui a disparu actuellement est le marche-pied qu'à été Internet il y a 15-20 ans pour pleins de maquettistes (dont moi). Celui qui nous a fait passé de barbouilleur monochrome à des montages/peintures progressivement de plus en plus complexes et à un meilleur rendu. 
Les nouveaux "systèmes d'armes" que sont maintenant les gammes de peintures (à ta liste, je rajouterai aussi tout ce que Mig Jiminez à essaimé entre AK interactive/Vallejo/Mig) mais ça manque de modes d'emploi (quoi que), surtout pour arriver à progresser. 


Et si c'est ce qui manquait justement pour promouvoir les maquettes à monter ?

  • pourquoi les salons attirent d'abord les maquettistes expérimentés ? A cause du niveau des dios présentés ? A cause du choix, de la variété, des achats/ventes d'occasion ?
  • pourquoi l'âge moyen des salons de maquettes parait-il plus élevé que les salles de jeux de plateau avec les Warhammer et autres fréquentées par des - de 30 ans et dont sont carrément absents les + de 40 ans ?


Pour moi, typiquement un effet de génération, de la même manière que le ferroviaire regarde peu le maquettiste qui regarde peu le figuriniste qui regarde peu le wargammeur. Ce sont des  mondes apparemment très voisins, mais avec des besoins au final très différent.

Yoyo.le.petaf
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1696
Age : 45
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 17/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Dim 10 Sep - 21:19

École de patience et batailles ? C'est ce qui m'a fait démarrer. Eagle 1 du Cdt Koenig Smile Que de voyages et de tirs laser !!! J'avais 11 ans et ça m'a fait devenir qqn de patient très tôt, calme et auj. je suis résilient face à des soucis qui m'aplatiraient en d'autres temps.

Pas juste une version adulte : c'est même la motricité fine qu'enseignent les garderies et maternelles. Ppales différences : les outils, les matériaux, les thèmes souvent militaires et tout le fond documentaire qui sous-tend le travail.


Pour les magasins, tu as raison, je n'avais pas vu celle-là, la dispersion progressive et la spécialisation des points de vente. Bon point, et j'ajoute que la plus grosse part de responsabilité repose sur le client. Tant que, nous clients, allons vers Internet (paresse ou peu importe la raison), la comparaison de prix pour le "plus mieux pour le moins cher parce qu'on en veut plus en quantité", on se tirera une balle dans le pied ... Mais le fait est, que le mouvement est enclenché, pas de retour AR et je suis addict au web.
L'issue ? S'adapter. Je pense aux imprimantes 3D, aux services personnalisés, systèmes sur commande, etc. A/c de 1984, Dell a bâti et réussi son business sur ce principe, les Canon et autres HP ne font plus d'argent sur les imprimantes mais sur les cartouches, Amazon s'est hyperspécialisée dans la livraison partout ... pendant ce temps qu'ont fait La Poste, IBM, HP, etc. ? Ils ont dormi en s'appuyant sur une présomption de géant indéboulonnable !! Perdu !


C'est vrai que le ferroviaire disparait aussi, très largement. La vapeur et ses 1001 biellettes faisait rêver, mais les TGV ... Pas sûr : pas de mouvement, pas de vie. En HO du moins Smile


Pour que les cell soient utilisables avec des forums, il faudra qu'ils deviennent un ordi et non un téléphone. "L'accessoire suit le principal", pas l'inverse. Un téléphone n'est pas un ordi et je doute que ce soit pertinent que ça le devienne. Un écran de 5po reste bien trop petit. Même pour texter, combien se recroquevillent parce que l'écran est trop petit ? On en est à réinventer des langues absconses comme les "kk1", "yaka", etc. C'est craignos !

Si cette logique était vraie, pourquoi a-t-on encore des ordis de table ? Parce qu'un jeu moderne fait chauffer CPU + GPU et que la dissipation thermique est une loi physique et non commerciale ?


Et si l'Histoire était enseignée par des passionnés et non des "profs ordinaires". Ne verrait-on pas des intérêts pointer à représenter telle ou telle bataille, tel ou tel événement ?


J'aime tes points, très très intéressants, instructifs, merci Smile
Hâte de lire d'autres avis Wink
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Jojo_dlp le Dim 10 Sep - 21:53

Bonsoir tout le monde,

j'ai aperçu ce topic sur la page d'accueil et le titre m'a donné envie de lire. Je me permet de répondre en tant que jeune, très jeune, qui s'est inscrit très récemment sur ce forum. Et c'est précisément ce qui me fait réagir.

Le titre du sujet m'a d'abord paru assez connoté, et je m'attendais à trouver des réponses prônant la supériorité des salons de modélisme sur le méchant internet : et bien pas du tout , et c'est tant mieux, je me suis fait avoir par les préjugés, sur lesquels je reviendrai plus tard. Je me permet d'apporter mon point de vue sur la question...

Pourquoi les salons de modélisme ne permettent que d'entretenir et pas d'élargir ? Parce que ce sont des événements qui ne sont disponibles que pour des gens passionnés, dont la routine le permet, qui sont prêt à faire de la route, et y consacrer une journée. En tant que mineur, non motorisé, je ne serait pas prêt à prendre le train et faire des dizaines/centaines de kilomètres pour une expo qui ne montrerait que des chefs d’œuvres, ou alors seulement en temps que spectateur (pour m'en mettre plein les mirettes) et non pas acteur modéliste, qui ferait tâche au milieu de tout ça... Les salons servent à prêcher des convaincus...

Internet, lui à ses arguments : une disponibilité 24h/24h, au gré du temps que le modéliste veut bien lui accorder. C'est le modéliste qui gère le temps qu'il cède au modélisme, et non pas l'inverse.
 De plus, les forums sont des lieux où l'on prend sûrement plus facilement la parole, et moyennant quelques photos, qui permettent d'obtenir des conseils ou renseignements rapides et efficaces... Certes, c'est peut-être moins humain, mais certainement plus en adéquation avec le mode de vie actuel. Et quel plaisir de progresser et/ou contempler sans dépenser des dizaines d'euros dans les rares magazines qui ne montrent que des produits parfaitement finis, et avares en méthodes et retour d'expérience... Reste le problème de la mise en avant des forums, plutôt que leur découverte par hasard...

Je finirai en rebondissant sur un sujet rapidement déjà évoqué, la "ringardise" du modélisme. C'est vrai qu'aujourd'hui, je ne met pas forcément en avant face aux inconnus que je fais du modélisme. Parce que c'est trop souvent pris pour du jeu, on construit des jouets, alors que je fais mes figurines parce que c'est le meilleur de tous les anti-dépresseur et parce que je crée quelque chose, comme un peintre sur toile. Ce préjugé est très nuisible à notre hobby, alors que lorsqu'on discute plus de reconstitution de paysages (dioramas), alors là on a plus de questions d'ordre techniques, comment on reproduit les arbres, l'eau, les gens s'intéressent.

Ce qui m'amène à me poser plutôt la question suivante : n'est-ce pas plutôt reproduire du matériel militaire qui semble gênant ?..

Jojo_dlp
2e classe
2e classe

Nombre de messages : 28
Age : 18
Localisation : Limousin
Humeur : C'est la rentrée quoi
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Lun 11 Sep - 1:24

@Jojo_dlp a écrit:.../...
Pourquoi les salons de modélisme ne permettent que d'entretenir et pas d'élargir ? Parce que ce sont des événements qui ne sont disponibles que pour des gens passionnés
.../...

Internet, lui à ses arguments : une disponibilité 24h/24h, au gré du temps que le modéliste veut bien lui accorder. C'est le modéliste qui gère le temps qu'il cède au modélisme, et non pas l'inverse.

.../...
la "ringardise" du modélisme
..../...
Ce qui m'amène à me poser plutôt la question suivante : n'est-ce pas plutôt reproduire du matériel militaire qui semble gênant ?..
Passionnés oui, et peut-être que c'est ce que devraient travailler les salons ? P.ex. offrir des ateliers "Découverte" à partir de boite à rabiots, genre "Voici des morceaux de maquettes, invente et fabrique un robot" (avec les Transformers et autres, ça doit le faire, non ?). Genre "un groupe crée, un groupe peint, un groupe met en scène, chaque groupe accueille 2-3 jeunes en même temps, qui travaillent ensemble comme les projets scolaires ?
Si je n'avais pas besoin de gagner un salaire, être bénévole dans des écoles me plairait.


Plusieurs ici ont vécu le Salon de Modélisme de la Porte de Versailles des années 80-90. Tellement immense qu'1 jour suffisait à peine : R/C, modélisme ferroviaire, auto, etc.
Auj. facile de comprendre que ça attire moins de monde, mais qu'ont ajouté les salons en +20 ans ? Pas grand chose. C'est devenu "élitiste".
C'est justement ma question : que peut-on proposer qui attirerait des débutants ?

Je ne crois que les modélistes aient un jour été prisonniers de leur hobby. De leur passion au même titre que la bière ou les rave parties pour d'autres, peut-être.


Sois fier d'être maquettiste, c'est très loin d'être ringard : tu crées, tu inventes, tu fabriques, tu apprends par la doc, tes dioramas racontent des histoires et 1h de maquettisme coûte moins cher (je crois) qu'1h de plein d'autres hobbies. C'est vraiment super que tu en fasses, en 2017 c'est rare !!
Je ne serais que peu surpris, qu'avec la vague de burn out depuis 10 ans, la recherche de zénitude tous azimuts, certains hobbies reviennent­. Il manque une étincelle, le vecteur Internet n'est pas incompatible du tout. Même Skype serait un atout !!


Sujet militaire ? Rien n'empêche d'aller vers le fantasy, la figurine historique, le comique, les "what-if" (les uchronies), couvrir des périodes peu couvertes (les Mayas ou les Vikings p.ex.). Le militaria a 1 avantage : les sources documentaires et idées de scènes sont inépuisables. Même une maquette "ratée" peut devenir un kit réussi.


Je vais me rapprocher d'un club dès que possible, et ce que je vois à des micro-salons comme Figurines Qc, c'est des scènes vraiment originales, des sujets de type Japon médiéval superbes. Effrayantes pour un débutant, mais rien n'empêche un concours pour débutant, et sauf erreur, dans mon souvenir, le Salon de la Maquette avait ce genre de concours, par niveau. C'est comme les Lego : tout un univers de création, illimité, devenu borné par des pièces si spécifiques qu'en perdre 1 seule d'une boite et tout est remis en question. La force du Lego était son imperfection. Les franchises diminuent le succès des Lego, et dans les jeux vidéo on critique dès que le graphisme n'est pas à 1920x1080 en 60fps mais Minecraft est un succès ultra-pixellisé. Est-ce logique ?


Jojo, j'aime tes propos, très matures. As-tu des idées de ce qui attirerait ton groupe d'âge ?
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 894
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum