Small Tracks 2.0
Si vous n'êtes pas connecté, vous n'aurez qu'un accès réduit aux fonctions de Small Tracks... alors connectez-vous maintenant si vous le souhaitez... ou enregistrez-vous si ce n'est pas encore fait... Wink

L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Lun 22 Mai - 14:39

Question-type de la rubrique blabla ... l'avenir des salons de maquettisme vs Internet.
Je lisais ce matin un sujet sur la révolution Netflix dans le cinéma et en F1, Liberty Media amène les mêmes questions : comment concilier Internet avec tel art ou telle discipline ?
Récemment autour de Montréal, il y avait ces 2 salons, tous les 2 en avril  :
http://www.expo-train.com/Photos

http://figurinesquebec.com/2017-1/


J'ai loupé le 1er et aimé le 2nd. Motifs perso :
- le 1er me parait plus une foire marchande, voire un bric-à-brac / broche à foin intéressant seulement pour découvrir ou acheter des maquettes. 2 jours dans un lieu facile d'accès. J'ai aussi loupé les annonces du salon (oops Embarassed)
- le 2nd est ciblé, de petite taille, de très haut niveau, pourrait décourager tout débutant et convivial car facile de parler aux artistes/auteurs. Et je guettais la date, car 1 seul petit jour au fin fond d'une caserne active Sad 


Où est le problème du maquettisme en 2017 ?
A mon humble avis : diffusion, publicité, cohérence avec les médias modernes, organisation, durée, portée, accessibilité aux débutants, compétition parfois viabilité ou sérieux des boutiques en ligne, etc.


Les forums sont une alternative, mais leur portée/ambition/rôle sont pas mal différents d'un salon.

Comment organiseriez-vous un salon (physique ou en ligne) pour qu'il fasse la promotion de notre hobby au lieu de le laisser dépérir ?
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par coconice le Lun 22 Mai - 16:59

Je parle en mon nom, mais pour l'expo qui est organisée par mon club en septembre, on fait des démos de peinture aérographe, mais surtout, on a un atelier jeune, pour permettre aux enfants ( pas trop petit ) de monter une maquette ( On nous a donné un lot de vieux kits, colles, pinceaux etc ... )
Tant pis si le Me-109 est rose à pois vert ....

L'essentiel est de faire découvrir !

Tout ça pour dire qu'il faut un mélange de contenu technique ( pour les vieux briscards ) , et de contenu plus ludique, pour les jeunes: Tu veux faire une maquette d'une voiture de GTA VI, pas de soucis...






_________________
Merci d'avoir lu  cheers




Soldats, ils sont six mille, vous êtes trois cents. La partie est donc égale. Regardez-les en face et tirez juste.
avatar
coconice
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 172
Age : 47
Localisation : Merignac ( Gironde , France )
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Yoyo.le.petaf le Lun 22 Mai - 18:21

@Pheeling a écrit:
Où est le problème du maquettisme en 2017 ?
Amha : diffusion, publicité, cohérence avec les médias modernes, organisation, durée, portée, accessibilité aux débutants, compétition parfois viabilité ou sérieux des boutiques en ligne, etc.


Les forums sont une alternative, mais leur portée/ambition/rôle sont pas mal différents d'un salon.

Comment organiseriez-vous un salon (physique ou en ligne) pour qu'il fasse la promotion de notre hobby au lieu de le laisser dépérir ?
Le problème du maquettisme? C'était une activité pour les gamins des années 60-70-80, qui ont vieilli et qui font le fond de commerce du milieu. Mais j'ai pas l'impression que cela ait touché beaucoup de gosses après '85 et le début de l'informatique grand public. Sans compter la vague de faillite des grandes marques historiques vers la même époque, ou l’arrêt de production de nouveaux moules (Matchbox, Heller, Airfix, Revell, Monogram...) 
C'est reparti de façon adulte à partir du milieu des années 90 (Tamiya, puis Dragon), mais avec un accent trop porté sur la précision et la complexité pour être à la portée des débutants.
Les forums vont jouer aussi un rôle de locomotive au tournant du siècle, en entrainant vers le haut les maquettistes connectés, principalement en facilitant le contact et les apprentissage, et l'émulation.

Aujourd'hui, les forums "établis" sont de trop bonne qualité pour servir de locomotives: ils ont certainement remplacé les revues d'il y a 15 ans. 
Avec le même résultat de décourager ceux qui s'y mettent au vu du niveau. Il manque un étage "intermédiaire" de monteurs "moyens" capable de tirer les débutants vers le haut et leur faire le premier pas vers oser montrer "mieux". C'est peut être aussi un rôle tenu par d'autres, comme certains groupes facebook.
Pour prendre un exemple.
Je suis allé il y a une dizaine de jours à une démonstration de peinture de figurines sur Paris. Le gars qui montrait travaillait de façon magnifique .Mais  c'était trop haut pour moi. Par contre, je pourrai apprendre beaucoup de Grofion, qui aurait certainement beaucoup appris lors de cette démonstration.

Pour l'accès au débutant? Pas facile.. Entre les kits trop compliqués et les anciens qui vont vite, avec la meilleure volonté du monde dégouter les plus jeunes en les guidant pour faire comme eux. Alors qu'à 10 ans, 2 heures de montage départ arrété et 1 heure de combat aérien avant le crash fatal était tout ce qui était nécessaire (et pas la peinture,le masticage, le masquage et les 30 000 techniques de patines...)

Pour les salons/expositions en eux-même ce sont:
-des occasions de se retrouver entre maquettistes qui se connaissent
-de rencontrer des maquettistes en dehors de ce cercle (le samedi après-midi)
-une occasion de sortie pour le dimanche après-midi ( s'il n'y a pas une exposition de macramé dans le coin, et si le temps n'est pas trop beau pour aller se promener dehors, et pas trop moche pour ne pas avoir envie de sortir du tout!)


Mais attention au miroir déformant: le maquettisme militaire terrestre est une petite niche, celle de l'aviation militaire une plus grande .Mais la vrai dynamique est peut-être plus dans l'automobile /camion civile/ de compétition

Yoyo.le.petaf
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1696
Age : 45
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 17/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par margoul01 le Lun 22 Mai - 19:11

mais en contre parti via le net il y a une source de renseignement pour le débutant qui n'est pas négligeable aussi bien pour l'équipement du maquettiste que dans les techniques et si il n'y aurai pas les ventes en ligne la maquette serai morte depuis longtemps comme tu dis des les années 80 tu trouvais des maquettes partout dans les grande surface aujourd'hui sur lyon par exemple je ne connais que 2 ou 3 magazins qui ne sont pas donné....
avatar
margoul01
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 146
Age : 41
Localisation : lyon
Date d'inscription : 16/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Jeu 25 Mai - 12:29

Je reviens ici dans la semaine, il a de très beaux points dans vos réponses, j'aime, merci !
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par gdt le Jeu 25 Mai - 20:29

Il y a un aussi un frein pécunié pour les jeunes, au travers des différents articles que l'on peut lire, et qui sont aussi une vitrine, on nous parle d'un tel produit spécifique, d'un tel aftermarket qui est presque vital pour monter et terminer une pièce digne de ce nom ! 
Tout c'est produits ont un coût et pas des moindres, le jeune lambda n'a pas les moyens de se les payer et se détournera rapidement de ce hobby coûteux. 
J'ai commencé le modelisme à une époque où internet n'existait pas, ou les modèles réduits que l'on trouvait dans le commerce étaient succinctement détaillés, ou l'aftermarket n'existait pas plus et où les seules peintures que l'on pouvait trouver était les humbrol ou les revel et malgré tout je bavais devant des modèles qui représentait le graal pour moi ! 
À force d'essais, de renseignements glanés en boutique je suis aussi arrivé à faire des modèles réduits d'un certain niveau et même à les détailler. 
Lorsque les premières planches de photo découpe ont été commercialisées j'ai été tenter d'en acheter et je pense qu'elle se trouve toujours dans le fond d'une boîte à rabiot depuis plus de 20 ans. Je n'ai pas aimé car elle me frustrait au niveau création, ben oui pour moi le modelisme c'est une question de création, partir d'une boîte du commerce et détailler avec les moyens du bord, la fierté de créer quelque chose, les modèles actuel hyper détaillés ne m'intéresse pas, j'ai l'impression de monter un meuble Ikea.
Niveau peinture c'était le même, il y avait moyen de réaliser d'en réaliser de superbes avec un peu de humbrol, de peinture à l'huile et des crayons de pastel, même l'aérographe n'est pas une nécessité, j'en connais qui font encore leurs modèle sans aéro et qui remportent des prix en expo.  
Le modelisme pour moi c'est la recherche et la réalisation, aujourd'hui la recherche est grandement facilité par internet, ce qui est un plus. 
Malheureusement nous retrouvons très peu d'articles de ce genre là et ce qui est montré en devient inaccessible pour beaucoup de personnes. 
Aujourd'hui je ne monte presque plus de modèle réduit mais lorsque je flash sur l'un ou l'autre ce n'est pas pour le niveau de détails mais pour l'idée de mise en scène qui me vient à l'esprit.
avatar
gdt
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1232
Age : 55
Localisation : Wauthier-Braine
Humeur : Tout dépend
Ma Photo :
Date d'inscription : 27/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par rano17 le Jeu 25 Mai - 20:53

frein pécunié , quand des jeunes ont les moyens de mettre 400 euro dans une ps4 et 60e par jeux ou pour certains dans les cigarettes ou autres fumeries qui font rire , ils peuvent mettre 40e dans une maquettes , après l'histoire certains jeunes s'en moquent complétement , ils te mettrais un vbl dans la période 39/45 et maintenant c'est génération tablette et smartphone , cela me fait plaisir de voir notre jeune Bat67 qui s'intéresse à notre hobby

rano17
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 643
Age : 42
Localisation : charente maritime17
Humeur : bonne
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Ven 26 Mai - 4:52

Ai-je lancé un débat de fond ? ...  number-one-respect 

Je ne suis pas seulement content de voir un Bat67, mais fier de lui car comme c'est dit plus haut, le modélisme c'est de la création, c'est réfléchir, penser, fabriquer, essayer, se tromper, travailler avec minutie pour arriver à quelque chose d'imparfait au début et nettement mieux à chaque kit fini. Ou pas d'ailleurs : les finir n'est même pas obligatoire pour progresser LOL
C'est une école de patience et de persévérance.
Individuel mais en club c'est légèrement différent sans jamais atteindre l'adrénaline d'un jeu vidéo ...


Comme tous ceux de la "vieille école", je fustige pas mal la course sans fin à l'after market, les maquettes à 400$ une fois finies, etc. J'ai appris à utiliser du fil de pêche, des brosses à dents, du Mirror, etc. et je rêve de m'y remettre dès que possible.
Je vais chercher le kit très détaillé, mais quand il y a 80% de plus sur le prix, je m'occupe moi-même des détails Smile.


Les jeux vidéo développent autre chose : je suis sidéré de voir le travail en équipe naturel qui structure plusieurs jeux de guerre. et la vitesse au clavier ou souris de mes enfants alors que c'est mon travail au quotidien. Je les clenche encore, mais combien de temps ?



Que pensez-vous du succès encourageant des gammes Citadel, Vallejo/Prince August, etc. ?
Je trouve ça super positif car les jeux de plateau voire les jeux vidéo attirent des jeunes vers la peinture de figs. Illusion ou réalité, qu'en pensez-vous ?
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par PAPY GEGE le Ven 26 Mai - 8:15

Excellent débat que je prends en marche. Je suis d'accord sur toutes les réflexions en général.
Je pense également que les maquettes statiques attirent moins, la radio commande est certainement l'avenir des maquettes. Nous sommes dans une ère de vitesse et d'informatique. Rien qu'a voir le nombre de club de RC qui se créent
avatar
PAPY GEGE
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 3822
Age : 70
Localisation : BAUGE en Maine et Loire
Humeur : Mes réalisations a ma guise
Date d'inscription : 05/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Yoyo.le.petaf le Ven 26 Mai - 9:10

Sur la course à l'aftermarket, je pense que l'argument a été valable, mais ne l'est plus. Il a été "tué" par la généralisation de la photodécoupe, de façon plus ou moins intensive dans les kits, et l'amélioration générale du niveau des kits.

Sans aller dans les excès de Dragon/Bronco et quelques autres, ce que propose HobbyBoss/Trumpeter dans leur kits de blindés se rapprochent quand même pas mal de ce qui n'était disponible qu'en aftermarket (chenilles maillons par maillons, phododécoupe minimale mais utile, genre grilles) et à des tarifs qui restent raisonnable.Surtout quand on les compare aux tarifs de certains anciens bien établis sur le marché, genre Tamiya/Italeri
Côté aéronautique il n'y a a qu'à voir le rapport qualité-prix des profipacks Eduard, que ce soit avec les kits maisons, ou les reprises d'autres marques (le Typhoon Hasegawa à 30€ avec masques, PE et résine)

Je veux bien comprendre les adeptes des "je fais tout tout seul avec les moyens du bord". Mais bon, tout le monde n'a pas les capacité innées pour ne serait-ce que pour découper proprement une pièce... je me méfie comme la peste des carottes sur les pièces en résines pour ça. Et c'est pas faute d'avoir essayé... et raté!

J'ai tendance à consommer de l'aftermarket, à condition qu'il m'apporte:
- une facilité par rapport à ce qui existe (ou pas) dans le kit: masques de verrières, canon en métal, chenilles genre Friull
- une amélioration par rapport à ce qui est dans la boîte (la mitrailleuse sur l'aile du Nieuport 17. C'est le jour et la nuit entre celle en plastique et celle en résine que j'ai mis)
-l'occasion de faire différent (et là, ce sont souvent des décals)
Mais je n'en suis pas à un niveau tel que la voie d'amélioration passe par leur abus (le genre tout ouvert et tout visible... Par contre,mon shoot d'amélioration dans le domaine aéronautique passe par la complexité des avions de 14-18.)
Ça permet aussi, quand ça ne marche pas, d'éliminer tous les doutes lié au produit. Le jus avec des peintures à l'huile: j'ai essayé, et je n'y suis jamais arrivé...



L'avis de Christophe, 15 ans, fils de maquettiste sur les raisons qui font qu'il ne fait pas de maquettes:
- Ça demande  trop de temps pour avoir quelque chose de fini et qui rende bien.
- Un manque de "satisfactions/récompenses intermédiaire" entre le début et la maquette finie, que par contre il perçoit plus dans les jeux vidéos.
- Le plaisir de la coopération dans les jeux vidéos en ligne, alors que le maquettisme reste un loisir solitaire/juxtaposé (on travaille à côté, très rarement à plusieurs sur la même maquette)
-Il y a un "effet génération", le même qui a donné tant d'amateur de train dans les baby-boomers, de maquettistes dans leurs fils et de joueurs vidéos dans leurs petits enfants!

Yoyo.le.petaf
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1696
Age : 45
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 17/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Ven 26 Mai - 11:40

5h30, je pars travailler dans pas long, donc court :
- aftermarket utile ? Oui mais il donne parfois l'impression que sans un maquettiste ne peut pas faire bien. C'est faux, l'expérience le montre, mais la courbe d'apprentissage est plus longue
- je ne juge pas une auto à son prix, sa marque, etc., mais à ce qu'elle m'offre vs mes besoins. La maquette à 400$ ne m'impressionne et m'attire pas plus qu'une maquette à 30$. Or Tamiya, etc. se font damer le pion par les ukrainiens qui produisent mieux et moins cher. Je crois que les fabricants historiques doivent se questionner
- j'aime bcp le lien entre génération et hobby : mes gars confirment ce que dit Yoyo sur le plaisir immédiat vs celui du "pendant"

Je me demande si les technos d'aujourd'hui ne permettraient pas de faire en maquettes ce que Dell a inventé en informatique comme modèle économique : site web > modèle principal > options > commande > livraison. Plutôt que produire 12 versions d'un Sherman, 7 d'un Tiger I, etc.

Pourrait inclure décals, tourelle/canon, figs p.ex.

Perso j'aimerais bcp :
- chassis de Tiger I
- choisir une tourelle Henschel vs Porsche
- choisir entre décals US pour un "capturé", allemandes pour un "ordinaire front est", "idem mais front ouest", etc.
Le reste c'est la création du maquettiste : peinture, dio, habiletés.

Peut-être que ça va arriver avec l'impression 3D ?

Bonne journée, guys Smile
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Yoyo.le.petaf le Ven 26 Mai - 11:49

@Pheeling a écrit:5h30, je pars travailler dans pas long, donc court :
- aftermarket utile ? Oui mais il donne parfois l'impression que sans un maquettiste ne peut pas faire bien. C'est faux, l'expérience le montre, mais la courbe d'apprentissage est plus longue
- je ne juge pas une auto à son prix, sa marque, etc., mais à ce qu'elle m'offre vs mes besoins. La maquette à 400$ ne m'impressionne et m'attire pas plus qu'une maquette à 30$. Or Tamiya, etc. se font damer le pion par les ukrainiens qui produisent mieux et moins cher. Je crois que les fabricants historiques doivent se questionner
Ce qu'elles sont sauf de rare exception incapable de faire... Du moins avant la faillite/écroulement des ventes (cf Nokia, dans un autre domaine)

Je me demande si les technos d'aujourd'hui ne permettraient pas de faire en maquettes ce que Dell a inventé en informatique comme modèle économique : site web > modèle principal > options > commande > livraison. Plutôt que produire 12 versions d'un Sherman, 7 d'un Tiger I, etc.
Cela existe déjà: c'est la déclinaison à outrance à la Dragon... Sauf que tout n'est pas disponible simultanément!

Yoyo.le.petaf
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1696
Age : 45
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 17/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Lysander001 le Ven 26 Mai - 15:29

@PAPY GEGE a écrit:Excellent débat que je prends en marche. Je suis d'accord sur toutes les réflexions en général.
Je pense également que les maquettes statiques attirent moins, la radio commande est certainement l'avenir des maquettes. Nous sommes dans une ère de vitesse et d'informatique. Rien qu'a voir le nombre de club de RC qui se créent
Pourtant le RC n'est pas donné.

_________________
Travaux finis: Trop peu...
Travaux en cours: Beaucoup trop...
avatar
Lysander001
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 2551
Age : 39
Localisation : Mayenne 53320
Humeur : Toujours bonne, un poil impulsif.
Date d'inscription : 22/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par gilles le Ven 26 Mai - 16:16

C'est vrai que le maquettisme cible plus la tranche des 60 - 80 preuve en est sur les expos que je visite et où je participe avec mon club. Nous sommes pour la plupart nés quand internet n'en était qu'à ses balbutiements pour le grand public. On a fait quoi ? on a tous commencé par monter des avions je me rappelle encore que dans certains paquet de lessive "bonux" il y avait des spitfire au 1/72 (nostalgie quand tu nous tiens Sad ) j'adorais ça et le virus a pris à cette période avec des arrêts mais à 55 ans je suis plus motivé que jamais pour coller du plastic

Le problème de nos jeunes c'est qu'ils sont nés avec une PS4 dans la main droite et un smartphone dans l'autre. Tout n'est que virtuel, j'ai essayé de convertir mes deux garçons en essayant de les convertir avec les WH, ça n'a pas pris ou si peu, maintenant c'est moi qui m'y mets, un comble

C'est vrai que de nos jours monter un kit représente 50% du travail, le reste c'est de l'aftermaket avec les pigments, les wash et tout certes cher si on veut qq chose de bien au bout mais nous sommes tous un peu des bricoleurs alors pas besoin d'acheter du A...K ou du M..G qui coutent la peau du cul (ça je ne cautionne pas) mais des pastels à 1euro chez cultura ou un tube de peinture à l'huile à 5 euros ça dure tout meme longtemps, bref pas besoin de dépenser bcp pour se faire plaisir. Je pense que le maquettisme a encore de belles années devant lui
avatar
gilles
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1427
Age : 55
Localisation : Saint-Louis alsace
Humeur : ca dépend des jours :-)
Date d'inscription : 10/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par PAPY GEGE le Ven 26 Mai - 16:18

Oui mais ils jouent avec entre eux. Pire que des gamins.


La collection MOKAREX à peindre.
avatar
PAPY GEGE
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 3822
Age : 70
Localisation : BAUGE en Maine et Loire
Humeur : Mes réalisations a ma guise
Date d'inscription : 05/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par 7IVAN le Ven 26 Mai - 16:31

@gilles a écrit:

Le problème de nos jeunes c'est qu'ils sont nés avec une PS4 dans la main droite et un smartphone dans l'autre. Tout n'est que virtuel, j'ai essayé de convertir mes deux garçons en essayant de les convertir avec les WH, ça n'a pas pris ou si peu, maintenant c'est moi qui m'y mets, un comble


Voilà, tout est dit !!!!  Sniiiffff  j'ai encore vu ça hier a un repas d'anniversaire . affraid affraid affraid
Perso je suis loin de penser que le maquettisme a de bons jours devant lui, et je crois "dur comme fer" que c'est plutôt la fin des haricots.
pour faire de la maquette aujourd'hui, il faut être "riche" et "vieux"....désolé pour la sentence lol!  (avis personnel)
avatar
7IVAN
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1450
Age : 47
Localisation : ..dans le centre...
Humeur : Une fois oui, une fois non..
Date d'inscription : 04/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par gilles le Ven 26 Mai - 23:13

Perso le maquettisme est mon seul vice mdr mdr
Je me fixe un budget par bimestre à ne pas dépasser et ça me va très bien, je pense rester dans le raisonnable. Pour certains kits je les convertis en Francs et des fois ça calme ...
avatar
gilles
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1427
Age : 55
Localisation : Saint-Louis alsace
Humeur : ca dépend des jours :-)
Date d'inscription : 10/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par gilles le Ven 26 Mai - 23:26

Pheeling je te rejoins dans ton délire Laughing
une maquette à la carte un peu de Tam, un peu de dragon, un peu de Trompette
oui mais bon, on aurait plus de rabiot No


ou alors on va tous se tourner vers la figurine, moins cher et pas de rajout de chenilles en metal ni de canon en alu
avatar
gilles
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1427
Age : 55
Localisation : Saint-Louis alsace
Humeur : ca dépend des jours :-)
Date d'inscription : 10/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par blame1731 le Ven 26 Mai - 23:58

Moi je me fais fort de proposer sur mon blog (et sur ce forum ) des modèles différents comme les gundams ou des dioramas pour donné l'envie au neofites de s'y mètre.
Voila s'est mont point de vue!!!
avatar
blame1731
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 720
Age : 30
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 13/01/2016

http://blame1731.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Sam 27 Mai - 0:20

Chic, je suis vieux et je me découvre riche Smile
LOL
tu as raison en partie : "vieux" car c'est pas mal un héritage de notre jeunesse, et enfant je jouais aux billes comme plusieurs d'entre nous. Quel enfant des années 2000 a joué aux billes ? Zéro sur 10000 !

La maquette est-elle un hobby de vieux ? Revendiquons fièrement notre âge et notre capacité à faire des maquettes, peindre des figs, faire du scratch ... Perso, j'en suis fier et même si je ne fais aucun concours, peu de montage (hélas), la maquette me procure une telle relaxation, m'a appris la patience, à être créatif, etc. que mon fils de 10 ans en a fait un peu. Certes son seuil de tolérance à monter n'est pas le même et la concurrence 2017 s'appelle PS4, TV, ordi, etc. Autant dire que la course à facilité joue contre le maquettiste lambda, mais who cares ?
On se fait plaisir, on est capables chacun à notre niveau, et c'est ça le fun. D'autres c'est le jardinage, la peinture sur toile, la sculpture ou la mécanique auto.
Chacun son hobby, c'est parfait !
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Sam 27 Mai - 0:22

@blame1731 a écrit:Moi je me fais fort de proposer sur mon blog (et sur ce forum ) des modèles différents comme les gundams ou des dioramas pour donné l'envie au neofites de s'y mètre.
Voila s'est mont point de vue!!!
Excellente idée Smile ... certains ados se questionnent, sont curieux et la paix et le calme qu'apporte le maquettisme ... ben ça se goûte, et c'est comme le sport ou les spas, pas pour tout le monde. Pas important ...
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Sam 27 Mai - 0:40

@Yoyo.le.petaf a écrit:
.../...
Je me demande si les technos d'aujourd'hui ne permettraient pas de faire en maquettes ce que Dell a inventé en informatique comme modèle économique : site web > modèle principal > options > commande > livraison. Plutôt que produire 12 versions d'un Sherman, 7 d'un Tiger I, etc.
Cela existe déjà: c'est la déclinaison à outrance à la Dragon... Sauf que tout n'est pas disponible simultanément!
On ne voit pas la même chose. Je ne parle pas de déclinaisons à outrance simultanées mais de changement du modèle de fabrication + processus de commande/livraison.

Comment Michael Dell est-il devenu milliardaire (mon point commun avec lui ... l'année de naissance LOL) ?
J'invente rien, ça s'apprend dans n'importe quelle revue ou école de gestion ou économie.
Il a inventé un nouveau moyen de "consommer", acheter un PC : on choisit la config de base, on change des options, le tout sur un site web et c'est assemblé ENSUITE, après le paiement, puis livré à la maison !

Imaginons le même modèle pour des maquettes ou des figs :
- je cherche un Tiger I
- je choisis la tourelle
- je choisis mes décals parmi n options
- je choisis l'échelle
- je paye
- le fabricant (qui que ce soit) imprime les grappes et me les envoie chez moi.
Elle serait sympa la vie, non ?

Idem pour les figs :
- je choisis une époque, une pose, un sujet, une tête (genre Hornet), bref un modèle de base parmi plusieurs conçus avec Sketch 3D
- sur le site web, je choisis l'échelle
- je choisis des accessoires (sac, casque, fusil, etc.)
- je choisis la matière (plastique ou résine. Voire la couleur)
- je paye
- ils impriment et me livrent chez moi ...
Pas belle la vie ?

Plus de stock, bcp de modèles faisables (puisque dessins Sketch 3D), plus de conflit d'échelles, horizons quasi illimités, etc. La réputation d'un fabricant de haut niveau ferait le reste ; je connais un mouleur dont les figs sont exceptionnelles de qualité. Son drame c'est le faible volume car marché de niche et le processus de fabrication. Et si on changeait ce processus justement ?
OK, c'est moins sexy pour ceux qui ont un magasin en 2017. Mais je me mettrais volontiers à mon compte ... avec 20 ans + quelques freins personnels en moins.


Mon hobby de maquettiste reste le même : assembler, peindre, créer un dio, raconter une histoire ...

Ok, je vais prendre mes gouttes ...
Qui embarque ?


PS : selon vous, pourquoi Microsoft dématérialise Windows avec la version 10 et pousse si fort sur Office365 ?


Dernière édition par Pheeling le Sam 27 Mai - 1:07, édité 1 fois
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Sam 27 Mai - 1:04

@gilles a écrit:Pheeling je te rejoins dans ton délire Laughing
une maquette à la carte un peu de Tam, un peu de dragon, un peu de Trompette
oui mais bon, on aurait plus de rabiot No


ou alors on va tous se tourner vers la figurine, moins cher et pas de rajout de chenilles en metal ni de canon en alu
Les figs sont souvent chères, contrairement aux croyances. Leur beauté vient de leur rareté + la résine (avant c'était le plomb) + la précision du moulage + le taux de perte (bulles, etc.) et visent plutôt des peintres que des "colleurs de plastique". Je m'y mets (trop lentement par manque de temps) car c'est aussi une étape ultérieure du maquettiste : le weathering, maitriser les couleurs, les ombres, les matières, les effets de rouille, etc.

Moins de montage, moins de pièces, mais le challenge est pas mal différent et pas mal plus délicat, bien que les Citadel, Vallejo et consorts ont largement facilité depuis 15 ans la tâche du maquettiste habitué aux 28 teintes ½ de Humbrol "qui puent". Les acryliques sont fantastiques et Ciatdel a conçu sa gamme de couleurs autour de recettes faciles à combiner. Base > Shade > Layers, Dry, etc. (Texture, Technical ...).
Vallejo c'est +200 teintes je crois, Citadel dépasse les 150, etc. Oubliez les "RLM28217" et les "FS23½" et bonjour les "Skavenblight Dinge", "Skrag brown" et autres "Administratum grey"  bounce pale cyclops ... prise de tête garantie pour faire un Tiger I de la couleur qu'on veut fidèle. En même temps, on apprend à choisir autrement ses teintes : est-ce indispensable que mon Tiger I de mars 1944 soit Feldgrau je-ne-sais-quoi ?
Non : il est sale, en situation de combat et l'échelle fait que la perfection de la teinte ... ben on s'en fout un peu. Et qu'un kit ou fig de concours, personne ne vérifie si la colorimétrie est parfaite et la consigne du RLM respectée ...


Un monde différent et souvent opposé à la maquette. Perso je le vois comme une branche juste différente. Et les cadors de la discipline font des trucs à tomber ! Les puristes restent aux huiles (dégradés incroyables, on a 3 jours pour travailler un visage) tandis que les acryliques privilégient le séchage rapide, et les multicouches translucides.

My 2 cents, je file. Bonne soirée et au plaisir de vous lire les amis !
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Sam 27 Mai - 1:15

@gilles a écrit:Pheeling je te rejoins dans ton délire Laughing
une maquette à la carte un peu de Tam, un peu de dragon, un peu de Trompette
oui mais bon, on aurait plus de rabiot No


ou alors on va tous se tourner vers la figurine, moins cher et pas de rajout de chenilles en metal ni de canon en alu
Pas de panique pour la boite à rabiots : dans mon "délire", tu commanderais via le web un stock de maillons de chenilles en plastique, quelques roues, des fusils, des caisses de bois, des casques, des sacs de sable, des portières, des obus, ... à l'échelle de ton choix. Chaque commande assortie d'une grappe de roues, de photo-découpe spéciales "boite à rabiots" ... Ça irait vite Wink 

Reste à apprendre la patience et le goût de l'effort aux cerveaux nés après 2000 clown Suspect  Shocked  mini-frappadingue
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir des salons de maquettisme vs Internet

Message par Pheeling le Dim 28 Mai - 14:05

Plus d'autres idées, avis, suggestions ?  Sniiiffff

Yoyo soulève un bon point : les débutants peuvent être refroidis par la hauteur de ce qu'on voit dans les concours. Or, entre d.buter et les expos, il y a tout un monde dont celui du maquettisme pour le fun ... c'est quoi, 90% de nous autres ? 


Comment utiliser Internet pour promouvoir notre hobby et donc susciter p.ex. des "passions" voire encourager les fabricants à se montrer plus créatifs, nous proposer plus de choix, passer aux années 2015+ ?
avatar
Pheeling
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 887
Age : 52
Localisation : Montréal, au Canada "François" :)
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum