Small Tracks 2.0
Si vous n'êtes pas connecté, vous n'aurez qu'un accès réduit aux fonctions de Small Tracks... alors connectez-vous maintenant si vous le souhaitez... ou enregistrez-vous si ce n'est pas encore fait... Wink

Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par track-teur le Dim 21 Juin - 9:28

Le mot "vieilleries" ayant déjà été utilisé dans cette toute nouvelle rubrique, j'ai donné à ce post tout simplement le titre de cette plaquette. Pourtant, pour une vieillerie, c'en est une. Elle remonte à 1977. Ce fut ma première et j'avais exactement onze mois de figurines derrière moi. Elle met en scène des gendarmes ramenant à son corps un déserteur devant un artilleur et des tringlots de la Garde.
La scène se passe en Prusse orientale, en juin 1807, quelques jours avant la bataille de Friedland.

Je ne dirai pas œuvre mais simplement travail de débutant, c'est farci d'erreurs dont deux très grosses. Essayez de les trouver...
Place aux photos.























Maintenant, si vous voulez exercer cette perspicacité...
Je vous souhaite une bonne fête des Pères.
Track-teur

track-teur
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 782
Age : 79
Localisation : Côte d'Azur
Humeur : selon la santé, donc parfois sombre
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par fgeiu le Dim 21 Juin - 13:06

Sympa cette scénette. Pour les erreurs, trop fatigué pour chercher... Ah si,j'en vois deux: les deux gendarmes n'ont pas le nez rouge et ils ont 2 chevaux au lieu d'une 4L !

_________________
Jean-Louis "fgeiu"

En cours:
Plein de trucs !

Terminé: Pas grand chose...

 

Facebook: https://fr-fr.facebook.com/people/Jld-Maquettes/100010333206039
avatar
fgeiu
Aide de Camp
Aide de Camp

Nombre de messages : 7241
Age : 54
Localisation : Somewhere over the rainbow...
Humeur : Bonne, même sous la pluie
Ma Photo : Photo Mounia alias MBlink
Date d'inscription : 02/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par Jerry Can le Dim 21 Juin - 14:14

Un sujet peu commun.
Pour ce qui est des erreurs, si elles sont d'ordre historiques, je ne pourrai les trouver d'aucune façon.
Par contre, je vois deux maladresses de mise en scène qui n'affectent pas réellement la qualité du travail en soit: les bûches empilées ainsi ne tiendraient pas très longtemps. Il aurait été bien de voir un des personnages en chemise puisqu'une veste est accrochée à la clôture. Mais ce n'est que pour titiller Wink

_________________
Steeve "Jerry Can"
Aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ma vie 




En cours :  À venir
Terminés: Sdkfz 222 DAK ; Matilda Mk2; BA-64; Autoblinda AB-41; C15TA canadien; Marmon-Herrington Mk3; Renault-UE, Juno Beach-1944
Sur la glace: Staghound; M3 Grant; Marder 2; Sherman-ARV

avatar
Jerry Can
Aide de Camp
Aide de Camp

Nombre de messages : 20537
Age : 50
Localisation : Québec, la vieille capitale
Humeur : Je suis zen dans mes veines...
Ma Photo :
Date d'inscription : 20/09/2010

https://pixelatiredaile.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par 7IVAN le Dim 21 Juin - 16:54

"La veste accrochée à la clôture" c'est une pelisse qui doit appartenir à l'homme en dolman avec sa belle ceinture bicolore Very Happy
Aussi non, je trouve cette scénette très réussie, même avec toutes les erreurs Bravo
avatar
7IVAN
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1420
Age : 46
Localisation : ..dans le centre...
Humeur : Une fois oui, une fois non..
Date d'inscription : 04/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par Flying Frog le Dim 21 Juin - 17:10

Alors, ce ne sont pas des erreurs mais des "bricoles" que je trouve un peu illogiques... je dirais :

- carabine de selle avec le canon vers le haut : hérésie pour plusieurs raisons : accumulation de "merdouilles" dans le canon, temps de mise en œuvre rallongé...

- chapeau sur la tête du prisonnier : il me parait difficilement concevable qu'un déserteur ait fuit avec un truc aussi visible et se soit rendu dans de telles conditions que le bitos ait puis suivre...

- les buches comme l'a dit Steeve...

- Après, mais après tout pourquoi pas, il me parait étrange de voir les gendarmes en grande tenue, avec fourragère, pour arrêter un fugitif...

Mais comme je ter l'ai écrit par ailleurs c'est une très belle scénette.


_________________
Chris  
_____________________________________________________
Venez visiter boutique en ligne de FFSMC Productions

Des decals de qualité, pour les maquettistes exigeants
_____________________________________________________
Vous cherchez de la documentation de qualité ?
avatar
Flying Frog
Chef d'Etat Major
Chef d'Etat Major

Nombre de messages : 8867
Age : 55
Localisation : Gravelines - 59
Humeur : Euh... sans commentaire !
Ma Photo :
Date d'inscription : 08/01/2009

http://www.ffsmc-productions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par track-teur le Lun 22 Juin - 11:36

Merci à vous d'avoir pris la peine de chercher, merci de vos appréciations et bravo.
Bravo parce que, même si vous n'avez pas trouvé les deux erreurs fondamentales (voir après), à des degrés divers, vous avez signalé ce qu'on peut appeler erreurs, si l'on juge sévèrement (je rappelle qu'il s'agissait d'un travail de débutant sans doc, avec juste la notice de montage du fabricant).
 
Les deux grandes erreurs sont d'ordre historique (Jerry Can tu es tout excusé):
1- Là, je vous excuse bien volontiers parce que les photos ne sont pas assez nettes et on distingue mal les numéros cousus sur l'habit. Le fuyard est certes un fantassin mais il appartenait au 38e de Ligne (appellation réglementaire pour un régiment d'Infanterie au que l'Infanterie Légère).
Vu en face, de dos, , les basques de l'habit ont chacune 2 retroussis. Sur la basque de gauche, le premier retroussis porte le n°3 et le second le n°8. Idem et dans le même ordre pour la basque de droite. Ce sont des chiffres de laine rouge cousus sur fond blanc, en principe très lisibles. Là où le bât blesse, c'est qu'à cette époque (juin 1807), le 38e de Ligne n'était pas en Prusse Orientale mais à Saint-Domingue où il avait perdu la moitié de son effectif - officiers inclus - par suite de fièvres et de maladies tropicales contre lesquelles la médecine du temps était nulle. J'ai pris de nouvelles photos pour vous montrer.









C'est assez difficile à lire sur photo, vous m'en excuserez.

2 - Les trois personnages dans l'enclos sont: le premier cavalier qui montre la voie est un homme du train d'artillerie de la Garde. C'est un accompagnateur vu qu'il est armé d'un fusil. Son compère, démonté, qui tient un fouet à la main est un conducteur d'attelages. Il n'a qu'un briquet. Le troisième est un artilleur à cheval de la Garde et c'est son cheval qui est derrière le premier. Si la tenue de l'artilleur est à peu près exacte, celle des deux autres est totalement anachronique car, cette tenue (dérivée de la hongroise), ils ne l'auront qu'en 1809, pour la campagne d'Autriche. Donc, en 1807, ils auraient dû porter une tenue très semblable à celle des tringlots de l'artillerie de la Ligne, la giberne en moins (personne ne connaît la raison de cette différence). Cette troupe regrettera d'ailleurs sa précédente tenue lors de la campagne de Russie où l'épaisseur amincie du drap les protégera moins des morsures du froid. Idem pour les bottes à la hussarde, moins chaudes que les dites "à l'écuyère".

Voilà les 2 erreurs principales. Mais il y en a bien d'autres. 

LES GENDARMES - Ici, bêtement, j'ai fait figurer deux braves pandores de la "Gendarmerie Impériale des départements", réservés au territoire métropolitain et répandus en brigades, exactement comme de notre temps, jusqu'à la récente réforme. Donc, sur cette plaquette, ils n'ont rien à y faire, étant dans la zone des armées.
La Gendarmerie aux Armées s'appelait la Prévôté, et elle était composée soit de Gendarmes d'élite de la Garde, à la tenue proches des artilleurs à pied de la Garde avec bonnet à poils à visière et buffleteries bicolores, soit, le plus souvent, de Gendarmes issus de l'Impériale territoriale mais prenant la tenue de la Gendarmerie d'élite, sans le bonnet à poils mais avec les buffleteries bicolores. Hiérarchiquement, elle dépendait du Grand Prévôt, attaché à l'Etat-Major impérial. 

Autre détail que vous avez remarqué: j'ai fait figurer des hommes en grande tenue, ce qui est peu crédible. Car, surtout à cette époque de l'Empire, la tenue de service était le surtout, dépourvu de revers, boutonnée sur le devant et plus pratique. Il est bien entendu que tous les colifichets - plumets, tresses de coiffure, raquettes, aiguillettes (qu'on appelle fourragère de nos jours) - étaient bien soigneusement rangés et jamais sortis au combat, tout simplement en raison de leur prix élevé, même à l'époque.
Seule, la Garde Impériale, et encore pas toujours, se présentait à la riflette en grande tenue, hommes rasés de près, perruques poudrées et bluffleteries blanchies pour l'occasion. Ils appelaient cela "aller au bal"!
Par ailleurs, même les culottes des cavaliers étaient souvent recouvertes de la surculotte, en grosse toile grise ou brune , caractérisée par une série de gros boutons sur la face extérieure des cuisses, destinée à éviter ou amoindrir l'usure du drap de la culotte contre les quartiers de la selle, les diverses courroies ou la plaque de cuir des grandes schabraque de drap.

Autres détails: pour un cavalier, un fusil peut être porté en bandoulière MAIS JAMAIS AVEC LA BAIONNETTE AU BOUT. L'accompagnateur du Train, je lui collé un fusil. Erreur, jeune homme! Il aurait dû être équipé d'un mousqueton, arme plus courte et plus légère que le fusil. Ces cavaliers étaient équipés du fusil dit "de dragon", qui était plus court que le fusil réglementaire d'Infanterie modèle 1777, modifié An XIII. Cette particularité venait du moment (Camp de Boulogne) où un quart seulement des régiments de Dragons étaient montés, les autres n'étant que des biffins casqués. Ils ne seront tous remontés qu'après la victoire d'Ulm, où toute la cavalerie autrichienne sera délestée de ses chevaux à leur profit.

Autre détail, qui va chagriner Chris: le fusil (raccourci) porté au flanc d'encolure, canon en l'air, crosse en bas, EST PARFAITEMENT REGLEMENTAIRE. On appelle cette position "porter le fusil à la botte". La crosse est engagée dans un étui en forme de poche et le fût de l'arme est lié par une courroie à l'arçon de la selle. Si c'était l'inverse, le poids de la crosse déséquilibrerait le montage et, même lié, gênerait le cavalier en battant sur la cuisse ou le coude. Dans ce cas, inutile d'envisager le galop, voire même le trot.
Elle était donc de mise chez les Gendarmes (toutes catégories), les Dragons, les Grenadiers à cheval de la Garde. Le port à la botte permettait le galop, le saut de petits obstacles sans être éjecté, ni déséquilibrer la monture, ni gêner le cavalier.

Les autres catégories de  cavaliers étaient équipés du mousqueton. Là, à l'inverse, l'arme pouvait être  maintenue canon en bas dans un petit étui (sorte de gros doigtier) en cuir, au bout de 2 courroies. A hauteur du pontet, une courroie traversant la schabraque permettait de l'arrimer solidement à l'arçon de la selle. Mais, au combat, hussards, chasseurs à cheval de la Garde et autres, portaient le mousqueton "au crochet", c'est-à-dire par un très gros mousqueton (d'où le nom) passé dans une tringle vissée sur le côté gauche du fût, au bout d'une banderole surmontant celle de la giberne. L'arme était chargée et le cavalier, d'un simple geste du bras, la ramenait  en avant et faisait feu.

La "veste" accrochée à la barrière est effectivement une pelisse. Matelassée et garnie de fourrure, cette pièce est essentielle de la tenue "à la hongroise". En grande tenue, elle est portée "jetée", c'est-à-dire flottant au vent, simplement retenue au cou par une tresse. Par grand froid, elle est portée ouverte par dessus le dolman.



Il est évident, qu'au mois de juin, elle n'a rien à faire là et qu'elle est pliée dans le paquetage du gus. Et pan sur Track-teur. Pareil, les bûches devraient être adossées à un piquet... ou ne pas être sur la plaquette. Mais les débutants, ça rêve... et ça ne sait pas...

Je ne sais plus si j'ai bien répondu à toutes vos remarques - FONDEES - . Si j'en ai oubliées, posez des questions ou rappelez-les moi.


Tout ce que je viens de vous dire, au montage de la plaquette, je ne le savais pas. De même que, pour les besoins de la reconstitution, j'ai appris à monter à cheval à 55 ans et à m'y tenir dans une assiette tout à fait convenable, j'ai appris au fil des ans tous les détails que je vous ai donnés. Mais je peux encore vous en fournir si vous le souhaitez.


Et malgré cela, que vous ayez porté des appréciations néanmoins positives m'honore. Je vous en remercie.
Track-teur

track-teur
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 782
Age : 79
Localisation : Côte d'Azur
Humeur : selon la santé, donc parfois sombre
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par step D le Lun 22 Juin - 12:23

Moi ce qui m'interpelle le plus c'est la qualité de la scénette avec si peu d'expérience je serai curieux de votre des montages récents Shocked
BRAVO en tout cas
avatar
step D
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 6816
Age : 57
Localisation : carros Alpes maritimes
Humeur : parfois changeante
Ma Photo : hasta la vista
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par Jerry Can le Lun 22 Juin - 13:02

Merci pour ces précisions historiques.

_________________
Steeve "Jerry Can"
Aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ma vie 




En cours :  À venir
Terminés: Sdkfz 222 DAK ; Matilda Mk2; BA-64; Autoblinda AB-41; C15TA canadien; Marmon-Herrington Mk3; Renault-UE, Juno Beach-1944
Sur la glace: Staghound; M3 Grant; Marder 2; Sherman-ARV

avatar
Jerry Can
Aide de Camp
Aide de Camp

Nombre de messages : 20537
Age : 50
Localisation : Québec, la vieille capitale
Humeur : Je suis zen dans mes veines...
Ma Photo :
Date d'inscription : 20/09/2010

https://pixelatiredaile.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par marcelscott le Lun 22 Juin - 14:18

les "erreurs" n'entachent en rien la qualité de la scénette.. L'ouverture de cette rubrique de small tracks (ainsi que wings of tracks) nous fait profiter d'un réel plus....au niveau des diverse branches que compte notre hobby et d'accord et impatient comme step d de découvrir d'autres réalisations de ce genre.

_________________
pour le fun et le progrès.......  L' idiotie n'a pas de passeport, ni de nationalité..... 
Belge



 www.defense.gouv.org
avatar
marcelscott
Aide de Camp
Aide de Camp

Nombre de messages : 6095
Age : 52
Localisation : moustiers sainte marie
Humeur : Camerone, le 30 avril 1863
Ma Photo : Belge expatrié au soleil....
Date d'inscription : 24/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par 7IVAN le Lun 22 Juin - 14:40

Et bien "jeune homme" Merci  pour toutes ces explications fort intéressantes .
Il est vrai que pour faire de la figurine Napoléonienne et en plus si l'on veut participer a des concours,
il faut une sacré bonne bibliothèque de documentation.(Malibran, planches Rousselot et autres etc.etc.)
J'espère que l'on pourra admirer d'autres vignettes (sans fautes)
avatar
7IVAN
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 1420
Age : 46
Localisation : ..dans le centre...
Humeur : Une fois oui, une fois non..
Date d'inscription : 04/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par track-teur le Lun 22 Juin - 15:54

Merci à tous!

Tout ce qui concerne l'Empire, en gros, est constitué de pièces anciennes, de fin 1977 (c'est le cas de la présente plaquette) jusqu'à 1983, date de mon élection à la présidence des Amis d'Historex. J'étais encore loin de la retraite et n'avais pas beaucoup de temps disponible. La fonction  m'a bouffé le peu dont je disposais: administration, démarches diverses, relations publiques et contacts et animation de l'organisation du concours international instauré par mon prédécesseur, tout cela m'a privé de progresser comme mes potes et surtout d'apprendre à peindre à l'huile. J'ai pris trop de retard et n'ai pas pu le rattraper par la suite. C'est ce qui explique que je sois resté un barbouilleur plutôt qu'un peintre. Tant pis.

Quoi qu'il en soit, il y a une règle d'or: le meilleur peintre du monde, si raffinée et talentueuse que soit sa technique  ne tirera rien d'une figurine mal gravée.

Je vous proposerai donc d'autres vignettes ou petites plaquettes (7 en tout, je crois, avec celle-ci). Ce sont mes "vieilleries", la présente étant la première.

Si vous souhaitez des renseignements ou poser des questions, je suis prêt à y répondre par MP autant que vous voudrez.

A Step D, je dirai que ce qui est le plus "récent" se trouve dans les catégories du forum (galeries généralement parce que je ne sais pas faire de pas-à-pas), contenant majoritairement des maquettes:
- Sur la route de Tobruk (1)
- Sur la route de Tobruk (2)
- Fin d'un RSO Italeri (partie de la plaquette Normandie 44)
- Sherman M4A1 Italeri, sous-titré "Allemagne 1945" 
- Normandie 44.

Merci encore et bonne soirée.
Track-teur

track-teur
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 782
Age : 79
Localisation : Côte d'Azur
Humeur : selon la santé, donc parfois sombre
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par zurich le Lun 22 Juin - 19:25

Si tu as fait des dragons, je serais bien intéressé de voir çà ! Smile
avatar
zurich
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 806
Age : 45
Localisation : Soissons 02
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par step D le Lun 22 Juin - 19:37

MERCI Track-teur ,il est vrai que quand on s’investit le temps file à toute vitesse
Bon je vais aller fouiller dans les archives de ST Wink
avatar
step D
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 6816
Age : 57
Localisation : carros Alpes maritimes
Humeur : parfois changeante
Ma Photo : hasta la vista
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par track-teur le Lun 22 Juin - 21:56

Désolé de te décevoir, Zurich, je n'ai jamais fait de Dragons.
Par contre, ma femme en a peint des tas et je lui demande de rassembler ce qu'elle a
sur une clé.
Eventuellement, je te proposerai ce qu'elle m'aura refilé
mais, avec les femmes, il faut être patient.
Salut à toi.
Track-teur

track-teur
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 782
Age : 79
Localisation : Côte d'Azur
Humeur : selon la santé, donc parfois sombre
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du fuyard - HISTOREX - 1/32e

Message par zurich le Lun 22 Juin - 22:23

Pas d'souci, ça n'est pas urgent ! Smile C'est juste pour le plaisir.
avatar
zurich
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 806
Age : 45
Localisation : Soissons 02
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum